Déconfinement : le tourisme vert pourrait bien tirer son épingle du jeu dans la crise sanitaire

Retrouver les grands espaces, éviter la surpopulation : ces deux préoccupations vont peser sur les choix des vacanciers, cet été 2020. Le tourisme vert, au grand air, pourrait en sortir gagnant. Illustration dans le département du Lot. 

L'expression "se mettre au vert" semble prendre tout sons sens pour les vacanciers de juillet en période de crise sanitaire.
L'expression "se mettre au vert" semble prendre tout sons sens pour les vacanciers de juillet en période de crise sanitaire. © FTV
Après deux mois et demi de confinement, et alors que les règles de distanciation et les gestes barrières subsistent, l'heure est pour beaucoup de Français à la reconquête des espaces. Pendant ces premières semaines de déconfinement mais également pour l'été.

Quelles vacances en 2020 ?

Car les projets de vacances ont pour certains pris l'eau. Les voyages à l'étranger sont compromis, en tout cas pas recommandés pour le moment. Quant aux séjours au bord de la mer : beaucoup hésitent. Comment y éviter la promiscuité ? Dans quelles conditions pourra-t-on profiter de la plage ? Autant de questions qui amènent à regarder autour de soi. Pas loin. La région Occitanie regorge de sites naturels en tout genre, dans tous ses départements. Des Pyrénées au Quercy, les lieux ne manquent pas pour se mettre au vert. Loin des grands rassemblements.

A la recherche de l'espace

"Cette année, il est clair que les gens recherchent beaucoup d'espace, de la nature", confirme Pierre Lagache, de l'agence de développement Lot Tourisme. "Ils cherchent finalement le ressourcement, le repos. Et des activités douces". 
"Le Lot est plutôt bien équipé pour répondre à ces attentes, d'abord parce que nous avons l'espace", poursuit-il. Nous avons aussi toutes ces activités de pleine nature avec notamment des réseaux de sentiers plutôt bien organisés, plus de 4 000 kilomètres de sentiers balisés dans le département du Lot".

Donc nous allons faire en sorte que tout soit prêt et que toute cette offre soit accessible, sur les topoguides et sur le web

© FTV

Un nouveau guide de randonnées va d'ailleurs sortir dans les jours qui viennent. Objectif : répondre à ce besoin de virées au grand air qui s'exprime toutes générations confondues. Et qui devrait se confirmer cet été.

Mais en attendant, certains se sont déjà mis au vert. A cent kilomètres de Toulouse, l'offre est variée, nombreuse. Et la tentation est grande, après deux mois et demi passés dans un appartement, pour beaucoup de Français. Ce week-end de Pentecôte a vu arriver dans le Lot les premiers déconfinés en quête de nature...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société déconfinement tourisme économie