Fracture numérique : qu'en pensent les 11 communes du Lot encore en zones blanches ?

Le maire de Brengues réclame une antenne-relais depuis plusieurs années. / © France 3 Occitanie
Le maire de Brengues réclame une antenne-relais depuis plusieurs années. / © France 3 Occitanie

Le 17 juillet, lors de la conférence des territoires, Emmanuel Macron a promis de combattre la fracture numérique. Le président de la République annonce la fin des zones blanches à l'horizon 2020. Ce qui laisse circonspectes les 11 communes lotoises encore en zones blanches. 

Par Marie Martin

Il y a des villages lotois où il vaut mieux ne pas être accro à son smartphone.

C'est le cas de la commune de Brengues qui fait partie des 11 zones blanches du département. Si cela peut faire le bonheur de certains touristes adeptes de la déconnexion, c'est un handicap pour les 200 habitants. 

La promesse du président Macron de faire disparaître les zones blanches à l'horizon 2020 les laisse "prudents". Car cela fait longtemps que le maire réclame ici l'installation d'une antenne-relais. "Sous Sarkozy, les zones blanches devaient disparaître en 2012. Puis, en 2016, sous le gouvernement Valls", explique le maire Jean-Luc Vallet. "Le département m'avait dit 2017 et là, je viens de recevoir un courrier évoquant la date de 2018 !". 

Difficile en effet d'être totalement confiant. En attendant, à Brengues, on fait comme avant, on utilise son téléphone fixe. Et on patiente...

Voir le reportage de Youshaa Hassenjee et Julie Roeser, de France 3 Quercy-Rouergue : 

Téléphonie : 11 zones blanches dans le département du Lot

 

Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus