• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Daniel et Françoise Larribe à Saint-Céré (Lot) le 13 novembre

© Kenzo Tribouillard/AFP
© Kenzo Tribouillard/AFP

Le couple d'anciens otages d'Arlit se rendra mercredi 13 novembre à Saint-Céré, d'où est originaire Daniel Larribe, pour retirer symboliquement la banderole de solidarité accrochée sur la façade de l'hôtel de ville. 

Par Fabrice Valery

Daniel Larribe et sa femme Françoise, anciens otages d'Aqmi au Sahel, se rendront le mercredi 13 novembre à Saint-Céré (Lot) ville dont Daniel est originaire et où il vit une partie de sa famille dont son frère Claude, qui a confirmé l'information à une journaliste de France 3.

Ils procèderont à midi au retrait de la banderole installée sur la façade de la mairie de Saint-Céré en solidarité avec les otages.

Daniel Larribe a été libéré la semaine dernière avec trois de ses compagnons, après plus de 3 ans de détention. Sa femme Françoise, enlevée en même temps, avait été libérée au bout de 5 mois. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lagune de Thau : les huîtres n'étaient pas contaminées à la salmonelle

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer