Lot : le Département démolit 2 ponts centenaires jugés dangereux dans la vallée du Célé

En fin de vie et dangereux, deux ponts construits dans les années 1920 pour traverser le Célé sur la commune de Béduer, dans le Lot, vont être démolis et remplacés par des ouvrages plus adaptés aux usages actuels.

Construit dans les années 20, le pont de Béduer présente de nombreuses dégradations
Construit dans les années 20, le pont de Béduer présente de nombreuses dégradations © Eric Marlot

Le Département du Lot a entrepris la démolition et la reconstruction de deux ponts sur la RD 18, entre Béduer et Camboulit. Les deux ouvrages, situés à proximité l’un de l’autre datent des années 20 et sont aujourd’hui en fin de vie. Les dégradations des bétons sont très avancées et présentent un risque pour les usagers du Célé.

Des morceaux de béton pourraient se détacher et tomber sur les canoés très nombreux à naviguer sur cette partie du Célé.

 

Limités à 12 tonnes, ces deux ponts centenaires ne répondaient plus aux besoins, notamment des activités agricoles. Le Département va donc profiter de ce chantier d’envergure pour construire des ouvrages accessibles à tous les véhicules sans limitation de tonnage, hors convoi exceptionnels. En 1 siècle, les usages ont changé et les ponts de Béduer voient passer quotidiennement 290 véhicules légers et une dizaine de poids lourds.

 

Les deux ponts sont situés à quelques mêtres l'un de l'autre à proximité du canal du moulin sur la RD 18 qui relie Béduer à Camboulit.
Les deux ponts sont situés à quelques mêtres l'un de l'autre à proximité du canal du moulin sur la RD 18 qui relie Béduer à Camboulit. © GoogleMaps

Le premier pont, d’une longueur de 7 mètres, situé sur le canal du moulin a été démoli au début du mois. Il sera remplacé par une dalle pleine en béton armé préfabriquée. Le pont de Béduer, qui lui enjambe le Célé sur 25 mètres de longueur, sera démoli dans les prochaines semaines. Un ouvrage constitué de poutres métalliques sur lesquelles reposera un tablier en béton armé le remplacera.

Le chantier, entrepris début juin devrait durer jusqu’en février 2021 pour un coût global de 1,3 M€.

On déconstruit très rarement les ouvrages d’art. Mais là, les détériorations étaient telles qu’il était impossible de réparer. De plus, entre les années 20 et aujourd’hui, les usages ont changé et la faiblesse du tonnage supporté par ces deux ponts mettait en danger les usagers

Béatrice Molière – Chef du service « Ouvrages d’art » - Département du Lot

Afin de permettre aux agriculteurs de poursuivre leur activité sans trop de contraintes, un passage à gué provisoire sera prochainement aménagé dans le lit du Célé. L’usage en sera exclusivement réservé aux riverains dont les propriétés jouxtent les deux ouvrages en travaux.

Plusieurs pêches de sauvegarde seront réalisées par la Fédération de pêche du Lot afin de préserver les espèces présentes dans l’emprise du gué.

Au préalable, un relevé précis des berges permettra la remise en état des lieux après travaux.

Le dessous du tablier présente des dégradations
Le dessous du tablier présente des dégradations © Eric Marlot
Les fers de la structure béton ne sont plus protégés
Les fers de la structure béton ne sont plus protégés © Eric Marlot
Des dégradations bien visibles
Des dégradations bien visibles © Eric Marlot
Des dégradations bien visibles
Des dégradations bien visibles © Eric Marlot
Le pont de Béduer au dessus du Célé
Le pont de Béduer au dessus du Célé © Eric Marlot
Des dégradations bien visibles
Des dégradations bien visibles © Eric Marlot
Des dégradations bien visibles
Des dégradations bien visibles © Eric Marlot
Un pont métallique remplacera bientôt le vieux pont en béton
Un pont métallique remplacera bientôt le vieux pont en béton © Eric Marlot
Le pont du canal du moulin a été démoli
Le pont du canal du moulin a été démoli © Eric Marlot
Le pont du canal du moulin démoli sera remplacé par une dalle de béton armé préfabriquée
Le pont du canal du moulin démoli sera remplacé par une dalle de béton armé préfabriquée © Eric Marlot

Durant toute la durée des travaux, une déviation est mise en place entre Béduer et Camboulit, dans les deux sens, via la RD 19, la RD 21 et la RD 41.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société transports économie automobile routes lorraines routes trafic routier
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter