Aven Armand : voyage au centre de la terre en Lozère

La célèbre grotte découverte sur le causse Méjean le 19 septembre 1897 par Louis Armand a décidé d'offrir au visiteur un nouveau scénario en images et en lumière digne des romans de Jules Verne. Une façon de relancer la fréquentation de ce site à 100 m sous terre.

C’est un des joyaux naturels de la région. L’aven Armand, une grotte aux dimensions incroyables située sous le Causse Méjean possède une forêt de stalagmites unique au monde.
Mais ce patrimoine ne suffisait plus à séduire assez de visiteurs. Alors la société d’exploitation a investi dans de nouveaux systèmes d’éclairage et de scénographie.Bluffant.

Sébastien Banus et Y.Le Teurnier vous propose ce voyage au centre de la terre

Reportage S.Banus/ Y.Le Teurnier

Vivre l’arrivée dans la grotte comme son découvreur, c’est le pari de la nouvelle scénographie de l’Aven Armand.
Voyage dans le temps, et au centre de la terre. L’analogie avec le roman de Jules Verne est au coeur du scénario de la visite.
Une comparaison saisissante tant les formes créées, gouttes après gouttes, d’eau chargée de calcaires, rappellent les animaux extraordinaires du livre de l’auteur visionnaire.

Malgré son incroyable forêt de stalagmites et ses dimensions monstrueuses, (la salle pourrait contenir la cathédrale Notre Dame de Paris) le lieu n’attirait plus suffisamment de touristes.
La société d’exploitation a donc lancé l’année dernière ce chantier de 400 000 euros pour séduire de nouveaux visiteurs.
Depuis la mise en place du système l’année dernière la fréquentation est en hausse avec 90000 visiteurs annuels. Objectif à moyen terme : attirer 110 000 personnes par an.