Covid : un couple de soignants bloqué en Lozère sans pouvoir rentrer chez lui en Guadeloupe pour travailler

Un couple de personnel soignant rencontre des difficultés pour rentrer chez lui à Pointe-à-Pitre alors qu’ils ont tous deux des consultations à assurer dès le lendemain de leur arrivée. Ils risquent de ne pas  pouvoir prendre l'avion à temps, pour cause de tests obligatoires. 
 

L'A320 néo
L'A320 néo © E.Cabanis/AFP
En vacances en Lozère, ce couple de kinésithérapeute et d'infirmier doit passer le test coronavirus avant de prendre l’avion pour revenir à son domicile mardi prochain à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Problème : il n'est pas prioritaire au test par drive et aucun des deux ne peut prendre de rendez-vous dans des délais raisonnables, sans compter qu’on leur a annoncé qu’ils n’auraient les résultats que dans 15 jours. 
 

A l'aller, une simple déclaration sur l'honneur

Céline et Sébastien vivent à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, ils sont venus en France en vacances voir leurs enfants fin août. Au décollage de leur avion vers la France, pas de tests, juste une attestation sur l'honneur de ne pas être malade du coronavirus et de ne pas avoir été en contact avec des cas covid. 

En un mois, ils ont visité leur famille et ont fini leur périple en Lozère. Leur billet retour est pour mardi 29 septembre Seulement voilà, un test de dépistage est obligatoire pour embarquer, un test effectué dans les 72 heures précédant le départ. 

" Pour que le test soit valable, il faut que nous l'effectuions samedi 26 septembre entre 11h et 12 h, ni avant ni après . Et c'est impossible ! " témoigne Céline " Les laboratoires privés sont débordés et ne prennent pas de rendez-vous, nous n'avons aucune garantie de le faire dans le bon créneau horaire et surtout ils ne garantissent plus les résultats dans les 72 heures tellement ils ont de monde à dépister. On nous a conseillé l'hôpital de Mende mais ils ne travaillent pas le samedi. Les deux drives de Montpellier sont sans rendez-vous non plus. Nous allons quand même essayer de le tenter. " 
 

Un délai de test différent suivant les endroits


Sans test valide 72 heures avant, pas question d 'embarquer pour les compagnies aériennes qui recommandent de se faire tester directement à Orly... mais 3 jours avant. Ce qui implique 4 nuits à Paris et un bouleversement d'emploi du temps.
 

C 'est un  vrai casse-tête financièrement, familialement, humainement... et nous ne sommes pas malades !

Céline, kinésithérapeute à Pointe-à-Pitre



De son côté, l'aéroport de Saint Martin en Outre-Mer autorise les tests de 120 heures, une plus grande latitude pour les voyageurs. 

" Il faudrait qu'en France, on passe la validité de 72 à 120 heures, d'autant que nous sommes un territoire français et que plein de personnes d 'Outre-mer sont dans notre situation, " conclut Céline. 

Céline et Sébastien ne savent toujours pas quand ils vont pouvoir rentrer chez eux, ni s'ils pourront s'occuper de leurs patients la semaine prochaine. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société transports aériens transports