• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La production de truffes noires a sauvé des paysages de Lozère

Sainte-Enimie (Lozère) - les truffières ont sauvé les paysages des Gorges du Tarn de la broussailles - janvier 2015. / © F3 LR
Sainte-Enimie (Lozère) - les truffières ont sauvé les paysages des Gorges du Tarn de la broussailles - janvier 2015. / © F3 LR

Les paysages des Gorges du Tarn sauvés grâce à un champignon. Mais pas n'importe lequel. La truffe noire. Le développement de sa culture depuis 25 ans, en Lozère, a permis de préserver cet environnement unique qui compte désormais 70 trufficulteurs.

Par Fabrice Dubault


Avec quelques jours de retard par rapport à la plaine, la saison de la truffe bat son pleine en Lozère. Un département qui a pris le train de la trufficulture en marche dans les années 90 et qui commence à tirer son épingle du jeu. Car si la production reste anecdotique, le développement de cette culture participe à la rénovation des paysages dans les Gorges du Tarn.

La trufficulture n’est pas une science exacte

Les premières plantations remontent à la fin des années 80. Depuis, des nombreuses parcelles ont retrouvé vie grâce à la truffe. Auparavant, ces coteaux étaient couverts de vignes. Mais depuis près d’un siècle, ils étaient bien souvent laissés à l'abandon.
Avec la trufficulture, les masets des vignerons d’antan ressuscitent et avec eux les paysages des Gorges du Tarn.

Le syndicat des trufficulteurs de la Lozère compte aujourd’hui plus de 70 adhérents. Autant de bras qui participent à la rénovation des coteaux sur les rives du Tarn, de la Jonte ou du Lot.


Lozère : les Gorges du Tarn sauvées par la truffe noire
Reportage F3 LR : S.Banus et Y.LeTeurnier

 

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus