Lozère : vague de soutien autour de Patricio, un jeune Guinéen hébergé à Marvejols et menacé d’expulsion

Patricio Nchama Mendu est l'entraîneur de l’équipe de football de Marvejols. Les joueurs le soutiennent face à cette menace d'expulsion. / © R. Talbot / FTV
Patricio Nchama Mendu est l'entraîneur de l’équipe de football de Marvejols. Les joueurs le soutiennent face à cette menace d'expulsion. / © R. Talbot / FTV

En Lozère à Marvejols, Patricio est menacé d’expulsion. Le jeune Guinéen de 25 ans vient de recevoir une réponse négative à sa demande de séjour et devra quitter le territoire français d’ici quelques jours. Ce lundi 2 décembre, plus de 300 personnes lui ont manifesté leur soutien.
 

Par Olivia Boisson


Les habitants de Marvejols se mobilisent pour Patricio Nchama Mendu. Ce lundi 2 décembre, près de 300 d’entre eux se sont réunis pour lui témoigner leur soutien : en effet, le jeune Guinéen est menacé d’expulsion. Sa demande de carte de séjour a été rejetée et il devra quitter le territoire français d’ici à quelques jours.
 

Un lycéen comme les autres


Patricio Nchama Mendu étudie au lycée Saint-Joseph de Marvejols. Comme tous les autres élèves, il doit passer son baccalauréat professionnel "accompagnement soins et santé" à la fin de l’année. Le non renouvellement de sa carte de séjour mettrait fin à tous ses projets. Une hérésie pour ses camarades de classe.

Nous sommes très soudés. C’est compliqué de se dire qu’il peut partir à tout moment. C’est pour cela qu’on le soutient.


Investi dans la vie locale


Patricio Nchama Mendu est investi dans la vie locale lozérienne. Entraîneur de l’équipe de football de Marvejols, il est également bénévole au sein de l’association Emmaüs ou encore très actif au sein de l’Eglise.


Nouvelle vie, deuxième famille


L’histoire de Patricio Nchama Mendu est loin d’être banale. Issu d’une fratrie de 9 enfants, cet ancien footballeur professionnel est allé en Espagne pour se faire opérer, suite à une blessure. C’était en 2016, Patricio avait alors 22 ans. Il n’est jamais reparti, faute d’avenir en Guinée.
En Lozère, il a d’abord trouvé refuge auprès de plusieurs prêtres du village de Marvejols. C’est ainsi qu’il a rencontré Régine et Dominique. Depuis, il dort chez le couple tous les week-ends et pendant les vacances scolaires. Ces derniers ont fait un recours suite à la décision du Préfet de Lozère de ne pas renouveler son titre de séjour.


Patricio Nchama Mendu garde espoir.

J’espère que la préfète ait un cœur, un cœur de mère pour m’accorder ce titre de séjour et me permettre de finir mes études.

Seul un changement d’avis de la part de la préfecture permettrait à Patricio Nchama Mendu d’être régularisé. Sa vie, il l’imagine en Lozère, comme assistant social. Un métier tourné vers les autres, pour lui, qui dit avoir tant reçu.

Voici le reportage de Raphaelle Talbot et Ophélie Le Piver.

 

Sur le même sujet

Les + Lus