• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Marvejols: « Demain, je deviens agriculteur en Lozère »

© France3 LR
© France3 LR

Comment devenir agriculteur lorsqu'on n'est pas issu du monde agricole ? En attendant que les banques accordent un crédit aux jeunes, des agrIculteurs d'expérience jouent la carte du parrainage. Après 40 ans de labeur Aimé Tournaire, a choisi de sceller un pacte avec Nicolas.

Par Caroline Agullo


Chaque année en Lozère, ce sont 55 personnes de moins de 40 ans qui s’installent, et pour l’instant, la majorité de ces installations se fait dans le cadre familial. La raison est simple, s'installer en agriculture hors cadre familial est particulièrement difficile.
Grâce au parrainage, des jeunes peuvent reprendre l'activité d'agriculteurs sur le point de partir à la retraite.
Cet exemple au beau milieu de la Margeride : après 40 ans de labeur Aimé Tournaire a choisi Nicolas pour lui succéder à la ferme.
Lozère: transmission entre agriculteurs

Sans ce parrainage, Nicolas n’aurait jamais pu s’installer.
Aimé permet à Nicolas de lancer l’activité économique qui lui permettra de payer ses traites.

Un pacte qui était la vedette de la journée de l’installation à Marvejols.

« Demain, je deviens agriculteur en Lozère », c’est le nom de la journée d’information qui  s'est tenue à Mavejols .
Difficultés, financement, aide, tous les professionnels étaient réunis pour permettre aux lycéens de la Lozère de faire les bons choix avant de se lancer dans une telle carrière.
Symboliquement, le trophée de l’installation 2013 a été remis à Nicolas mais aussi à Aimé pour le pacte qu’ils ont noué.

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus