Cet article date de plus de 3 ans

En Lozère, la gare de Villefort a plus de 150 ans

La gare de Villefort a fêté ses 150 ans le 12 août dernier et avec elle, l’arrivée du train en Lozère. L’occasion de revenir sur ce chantier colossal qui a permis de désenclaver le Massif-Central.

Aujourd'hui menacée, la ligne de train parcourt les Cévennes depuis plus de 150 ans - août 2017
Aujourd'hui menacée, la ligne de train parcourt les Cévennes depuis plus de 150 ans - août 2017 © France 3 LR
C’est une petite gare au cœur des Cévennes, la gare de Villefort a fêté il y a peu de temps ses 150 ans. Un événement qui est chargé d’histoire pour Michel Montanier, son chef de gare depuis plus de 20 ans.

“C’est la première gare qui a été ouverte au service commercial en Lozère. Pendant 3 ans elle a été le terminus de la ligne, qui faisait Nîmes, Alès et Villefort et travailler dans cette gare, c’est une fierté pour moi”

A l’origine de la ligne des Cévennes : Paulin Talabot, le Directeur de la compagnie des mines de Grand-Combe, il cherche à en développer l’exploitation mais ces zones enclavées dans les vallées cévenoles demeurent difficiles d’accès.
Il fait alors le choix du rail et lance un chantier gigantesque : une succession de tunnels et d’ouvrages d’art comme le viaduc de l’Altier. Après 27 années de travaux, le train arrive enfin à Villefort le 12 août 1867.

Le reportage d'Ophélie Lepiver et Yannick Le teurnier 

durée de la vidéo: 01 min 30
En Lozère, la gare de Villefort a plus de 150 ans ©France 3 LR


150 ans plus tard, les trains de voyageurs circulent toujours sur cette ligne mais elle peine à se maintenir. Aujourd’hui, la survie du Cevenol n’est assurée que jusqu’en 2022.

Pour raconter cette histoire depuis le premier train qui arriva en gare de Villefort le 12 août 1867 jusqu'à nos jours, une exposition est visible tout le mois d'août à la mairie de Villefort.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports histoire sorties et loisirs tradition