• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Madrid, samedi 25 mai. Une oreille récompense le courage sans limite de Juan Leal.

A genoux, pleine piste : le début de faena de Juan Leal à Portador / © PLAZA 1
A genoux, pleine piste : le début de faena de Juan Leal à Portador / © PLAZA 1

Après une spectaculaire blessure dont le public ressentit la gravité, le torero arlésien est resté en piste, a repris la faena avec un sang froid stupéfiant, a roulé le (bon) toro de Pedraza d'une belle estocade et a regagné l'infirmerie en serrant très fort l'oreille mille fois méritée.

Par Joël Jacobi

Du fond de son lit d'hôpital où il se remet d'un coup de corne de 25 cm, Juan Leal doit être furieux de savoir que la majorité des critiques spécialisés et le gros du public retiennent de la corrida de ce samedi 25 mai sa "folle témérité" et son "courage hors-norme".
Mais il doit être fier de se dire que l'oreille de Portador, il la doit surtout à une maîtrise chaque jour plus affirmée de son idée de la tauromachie. Ses derechazos initiaux donnés pleine piste et à genoux, ses naturelles longues même si elles sont déclenchées à bout portant, son estocade impeccable. Voilà les "arguments taurins" indiscutables qui permettront sans doute au torero arlésien de continuer à triompher cette saison, aussitôt qu'il sera remis sur pied.

Le plus vite possible, c'est ce qu'on lui souhaite!

JJ

 
Juan Leal

Sur le même sujet

Une vie portuaire découverte à Lattes

Les + Lus