• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le maire de Frontignan réclame plus de sécurité pour les sites industriels à risques

Le site GDH de Frontignan dans l'Hérault est classé Seveso "seuil haut". - Juillet 2015 / © France 3 LR / Navas S.
Le site GDH de Frontignan dans l'Hérault est classé Seveso "seuil haut". - Juillet 2015 / © France 3 LR / Navas S.

Les explosions qui ont sinistré le site pétrochimique de Berre-l'Etang dans les Bouches-du-Rhône ont relancé le débat sur la protection des sites industriels à risques. Le maire de Frontignan, dans l'Hérault, a appelé ce mercredi l'Etat à en assurer la sécurité.

Par Ambre Lefevre

Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a ordonné ce mercredi de renforcer la vigilance sur les sites industriels sensibles.

Les industriels ont une responsabilité particulière pour la surveillance et la sécurité des sites industriels, a déclaré le ministre devant l’Assemblée Nationale. Les préfets ont été chargés par mes soins de contrôler le respect par les autorités industrielles de leurs obligations."


Sa déclaration fait suite aux explosions qui ont ravagé mardi le site pétrochimique LyondellBasell, près de Berre-l’Etang dans les Bouches-du-Rhône. L’origine du sinistre serait criminelle, ce qui pose la question de la protection des sites industriels à risques.

LyondellBasell est classé site Seveso, selon une norme européenne qui détermine les potentiels de danger des industries chimiques. Les sites sont évalués puis étiquetés "seuil bas" ou "seuil haut".

Près de 1.200 entreprises sont répertoriées par le classement Seveso en France. Le Languedoc-Roussillon en compte 37, dont 21 en seuil haut.


L’incident de Berre-l’Etang a fait réagir en Languedoc-Roussillon. Dans l'Hérault, Frédéric Loiseau, directeur de cabinet de la préfecture, a assuré que "les sept sites du département sont parfaitement sécurisés par une surveillance physique et humaine." Mais cela ne suffit pas à rassurer le maire de Frontignan, Pierre Bouldoire.

Je demande aux services de l'Etat de sérieusement renforcer les mesures de sécurité et de protection des populations sur le dépôt BP-GDH de Frontignan, a minima le temps que les enquêteurs puissent faire toute la lumière sur cet incendie", a déclaré l'élu frontignanais, dans un communiqué ce mercredi.


La commune est particulièrement exposée, avec deux entreprises classées en seuil haut. Les riverains se disent inquiets, soulignant l'absence de rondes de vigiles la nuit.

Reportage à Frontignan de Sandrine Navas et Guy Spica.
Sécurité du site classé Seveso de Frontignan
Navas S./Spica G.

Si la Lozère ne compte aucun site Seveso, le Gard en totalise 17, dont huit en seuil haut. La palme revient cependant à Port-la-Nouvelle, dans l’Aude, avec six sites Seveso.

Qu’est-ce que la norme Seveso ?

Cette norme européenne a été instaurée en 1976, à la suite d’un accident industriel sur la commune italienne de Seveso. Le classement établi détermine le potentiel de danger que représente une entreprise produisant ou stockant des produits chimiques.

La différence entre "seuil haut" et "seuil bas" s’explique par la quantité de produits présents sur les sites classés.

Les entreprises sont responsables de la sécurité de leurs bâtiments et doivent présenter les moyens de protection nécessaires en cas d’accident. C’est ensuite à la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) de contrôler la conformité des sites à la norme Seveso.

Sur le même sujet

Sensibilisation à la sécurité routière à Nîmes

Les + Lus