Occitanie : ces communes dont le nom est trop long pour figurer sur les cartes d'identité nouvelle génération

Depuis bientôt quatre mois, la carte d"identité française a changé de format : elle n'est désormais pas plus grande qu'une carte de crédit. Problème : le nombre de caractères y est limité à 29 et le nom de certaines communes l'excèdent, ce qui a empêché parfois la délivrance du précieux document.

Vous habitez la belle commune de Saint-Geniez-d'Olt-et-d'Aubrac dans l'Aveyron et vous en êtes fier ? Vous êtes né à Cazaux-Fréchet-Anéran-Camors et vous aimez le dire ? Normal. Sauf que cela peut vous causer quelques problèmes d'ordre administratif.

Depuis le mois d'août 2021 en effet, la France a rejoint nombre de pays européens en adoptant pour la nouvelle carte d'identité le format carte bancaire avec données biométriques infalsifiables. Seulement voilà, le nombre de caractères dédiés au nom des communes (naissance ou résidence) est limité à 29, tout simplement par manque de place. Or, 78 communes françaises ont un nom qui excèdent 29. Et dans certains cas, cela a bloqué la délivrance du papier officiel.

Des titres provisoires délivrés

Dans une commune de la Somme, Saint-Quentin-la-Motte-Croix-au-Bailly (38 caractères au compteur), des habitants se sont vus refuser leur nouvelle carte, pour ce motif. Ce qui n'aurait pas dû arriver, selon l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS), puisque consigne avait été donnée de procéder à d'habiles abréviations, St pour Saint, par exemple, ou omission, comme le retrait des "Sur", et "Sous", autre exemple.

Tout devrait rentrer dans l'ordre d'ici la fin de l'année, avait assuré l'ANTS. Les noms des communes pourraient en effet apparaître sur deux lignes, en "débordant" sur celle du pays.
En attendant, des titres provisoires ont été délivrés, pour tous les cas d'urgence. Mais les maires des communes concernés ont-ils été associés aux modifications adoptées pour le nom de leur commune ?

 

Quinze communes concernées en Occitanie

Pour information, voici la liste des quinze communes concernées dans la région Occitanie (ex-Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon). Ce sont souvent des rapprochements/fusions qui sont à l'origine de la longueur de leur nom : 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite