Une partie des bus restera au dépôt à Nîmes ce mardi

Un mouvement de grève des conducteurs de bus nîmois paralysera le trafic des lignes T1, A à K, 32 et 70 matin et après-midi. Les chauffeurs du réseau Tango manifestent suite à l'agression de l'un des leurs samedi 15 février 2014.

Bus en grève à Nîmes. Janvier 2014.
Bus en grève à Nîmes. Janvier 2014. © France 3 LR

Samedi un chauffeur de bus a reçu trois coups de poing de la part d'un automobiliste quelque peu excité. Il bloquait la circulation de la ligne K avec sa voiture et a pris la fuite après l'agression.
Les conducteurs du réseau Tango ont décidé de cesser le travail demain mardi 18 février en signe de protestation.

La compagnie des bus de Nîmes annonce sur son site des perturbations de 9 h 00 à 11 h 00 et de 14 h 00 à 16 h 00 sur les lignes T1, A à K, 32 et 70.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève transports en commun violence