• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Plus de 300 natifs de Sète se retrouvent grâce aux réseaux sociaux

Prévu sur les allées Arisitide Briand, le pique-nique s'est replié dans la salle Brassens pour cause de météo. / © Delphine Aldebert. F3LR
Prévu sur les allées Arisitide Briand, le pique-nique s'est replié dans la salle Brassens pour cause de météo. / © Delphine Aldebert. F3LR

"Je suis né à Sète". Le groupe facebook créé en mars dernier rencontre un succès inespéré. D'une centaine de membres au départ, les adhérents sont passés à 2.800.Pour partager des souvenirs familiaux et urbains, plus de 300 Sétois pique-niquent ensemble ce dimanche dans l'Ile singulière.

Par Sylvie Bonnet


Dégustation de tielles et de zézettes de Sète. Les produits du terroir et les traditions sont au coeur de ce premier rendez vous du groupe facebook "Je suis né à Sète". Et pour cause.

Souvenirs, souvenirs...

L'objet de ce rassemblement, en chair et en os après les réseaux sociaux, est avant tout le partage des souvenirs en commun. Sète dans le temps, Sète de notre enfance, Sète et ses transformations au cours du temps. Bref, qu'ils soient Sétois d'aujourd'hui ou natifs exilés, les participants de de grand pique-nique vont pouvoir se laisser aller à la nostalgie, au rythme des musiques traditionnelles grâce à la peña Richard Baroneto.  Brassens est bien sur également dans les souvenirs.. Ses chansons sont reprises ce dimanche par José Capel.

Un réseau très actif

Le succès de " Je suis né à Sète" dépasse toutes les espérances de son concepteur, Hughes Barthes. Ce Sétois si fier de sa ville et féru d'histoire a lancé le mouvement en mars dernier. En quelques jours sur facebook Hughes a 190 amis... Il en a aujourd'hui 2.800!   Résultat, le dynamisme de la nostalgie fait ses preuves et les membres de " Je suis né à Sète" échangent par internet des souvenirs et des photos de l'Ile singulière.
les "natifs de Sète" ont tous les âges
Elsa Arnould et Delphine Aldebert ont assisté à la rencontre.

 

Sur le même sujet

Hérault : après le tirage, le Fort Brescou d'Agde se retrouve au grattage pour le loto du patrimoine

Les + Lus