Plusieurs individus soupçonnés de trafic de stupéfiants interpellés au Boulou avec 2 millions d’euros dans leur voiture

Publié le Mis à jour le
Écrit par Joane Mériot .

Plusieurs individus ont été interpellés à la frontière espagnole, au péage du Boulou, dans les Pyrénées-Orientales. Ils sont soupçonnés de faire partie d’un vaste trafic de stupéfiants. Près de deux millions d’euros en espèces ont été découverts dans leur voiture.

Interpellation au Boulou



Les faits se sont déroulés vendredi 13 septembre en milieu de soirée. Aux alentours de 22h, les gendarmes de la SR (section de recherches) de Lyon aidés par les gendarmes de Montpellier interpellent, à la gare de péage du Boulou dans les Pyrénées-Orientales, plusieurs individus suspectés de faire partie d’un vaste trafic de drogues alimentant la région lyonnaise.



Dans leur véhicule, près de deux millions d’euros sont retrouvés en espèces.  

 

Des semaines d’enquête



Depuis plusieurs semaines, les enquêteurs de la SR de Lyon travaillaient sur un groupe de trafiquants de cannabis connus pour alimenter l'agglomération lyonnaise.

C’est pourquoi à la suite de ces interpellations au Boulou, des perquisitions ont eu lieu dans le Vaucluse, et plusieurs personnes soupçonnées de faire partie de ce réseau ont été interpellées et placées en garde à vue.



Ces perquisitions ont également permis la saisie de 200 000 euros supplémentaires.

Ces personnes devraient être présentées ce lundi devant un juge d’instruction dans le cadre d’une information judiciaire ouverte du chef de blanchiment de stupéfiants.

 

La drogue : 168 000 décès par an dans le monde

 



Selon les chiffres du ministère de l’intérieur dévoilés ce lundi en marge de la présentation du nouveau plan de lutte contre le trafic de stupéfiants, près de 168 000 décès serait directement causés par l’usage de la drogue chaque année dans le monde. La drogue serait ainsi le premier marché criminel au monde. En France, il générerait près de 3 milliards d’euros de recettes par an.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité