• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Action du Collectif alternatif aux pesticides des Pyrénées-Orientales au Perthus

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

Dans les Pyrénées-Orientales, les pesticides espagnols sont dans le collimateur des défenseurs de l'environnement. Ce sont des produits chimiques interdits en France, car jugés trop dangereux. Mais ils passent la frontière, tous les jours, sans problème.

Par Fabrice Dubault


Des militants anti-pesticides espagnols étaient rassemblés, ce vendredi, au Perthus, à la frontière avec l'Espagne. Ils voulaient dénoncer les agriculteurs français qui vont acheter en Espagne, ces produits interdits à la vente et à l'utilisation en France. L'occasion aussi de demander aux douaniers d'ouvrir l'oeil, même s'ils ne peuvent rien faire.

L'objet de la discussion entre les militants du Collectif alternatif aux pesticides 66 et un chef douanier, à la frontière franco-espagnole du Perthus, c'est un bidon en plastique contenant un pesticide interdit d'utilisation en France. Mais en vente libre de l'autre côté des Pyrénées, notamment dans les centrales d'achat de Figuères. Beaucoup d'agriculteurs du sud de la France y feraient le déplacement.

Si la Douane ne saisit pas ces pesticides venus d'Espagne, ce serait au nom de la loi Shengen qui défend la libre circulation des personnes et des biens à l'intérieur de l'espace communautaire. Une loi que dénonce les militants anti-pesticides.

Un projet de loi permettant la saisie des douanes des pesticides dangereux pénétrant sur notre territoire est actuellement à l'étude au Sénat et devrait prochainement passé devant la Chambre des députés.

Perthus (66) : manifestation contre les pesticides espagnols
Reportage F3 LR X.Armengaud et F.Savineau

 

Sur le même sujet

[Episode 5] Santé : la guerre des ondes, l'Occitanie à la pointe du combat

Les + Lus