Cet article date de plus de 6 ans

La côte Vermeille menacée par l'urbanisation intensive

Une association de défense de l'environnement Frene 66, se bat pour préserver la côte Vermeille de l'appétit des promoteurs immobiliers dans les Pyrénées-Orientales.

La baie de Paullilles a été menacée par un projet immobilier.
La baie de Paullilles a été menacée par un projet immobilier. © F3LR

Sur la Côte Vermeille, depuis l'affaire Jean-Claude Méry où habitants et écologistes avaient sauvé la baie de Paulilles de la construction d'une marina, on suit de près les projets des promoteurs. Celui de l'anse de Peyrefite à Cerbère notamment où un ensemble immobilier pourrait être construit dans cette baie sous prétexte que le site serait déjà dégradé par un immeuble construit avant la loi Littoral.

Peyrefite, un des nombreux projet d'urbanisation prévu dans le dernier SCOT littoral sud qui fixe les orientations en matière d'aménagement urbain de 22 communes entre côte rocheuse et Vallespir et qui fait d'ores et déjà l'objet d'une requête d'annulation par les associations écologistes.

FRENE 66 fait donc feu de tout bois et prévoit d'attaquer des projets immobiliers à Argelès, Céret, Banyuls ou dans ce secteur de Port-Vendres qui prévoit un complexe hôtelier et où une gendarmerie est en cours de construction. Selon l'association, 400 hectares sont menacés d'urbanisation sur ce SCOT Littoral sud. Le bras de fer entre maires incriminés et écologistes ne fait que commencer.

durée de la vidéo: 02 min 05
Une association se bat pour préserver la Côte Vermeille








Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement écologie urbanisme méditerranée littoral