Fin de représentation pour les Estivales de Perpignan

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

La ville a décidé de ne pas reconduire les subventions à cette manifestation perpignanaise créée dans les années 90. Les dirigeants culturels du festival et les commerçants de Perpignan craignent que l'annulation du festival ne se traduise par une désertification du centre-ville en début d'été.

Par Armelle Goyon


Fin des Estivales de Perpignan, c'était pourtant un événement phare de la fin juin et du début juillet. Il a été créé dans les années 90 par Marie-Pierre Baux. Repris à la hussarde par le "Théâtre de l'Archipel", il y a quatre ans, il est aujourd'hui supprimé.
La ville a décidé de ne pas reconduire son aide et reste silencieuse. Aucun élu n'a souhaité répondre à nos questions.

La saison théâtrale était programmée de septembre à mai. Dans ce quartier où de nombreux professionnels de la restauration ont investi, l'annonce de la fin du festival fait craindre le pire. Plus que le manque à gagner, ils craignent une nouvelle désertification du centre-ville de Perpignan.

La direction du théâtre et la ville de Perpignan envisagent de prolonger la saison jusque début juillet mais pas avant en 2016.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Occitanie : la Région investit 1 milliard dans les lycées, un record en France

Les + Lus