Les gens du voyage ont quitté Saleilles pour investir des terrains privés, près de Perpignan

Plus de 80 caravanes s'étaient installées dans la zone commerciale de Saleilles, dans les Pyrénées-Orientales. / © Michel Clementz/PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP
Plus de 80 caravanes s'étaient installées dans la zone commerciale de Saleilles, dans les Pyrénées-Orientales. / © Michel Clementz/PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

Les quelque 80 caravanes installées illégalement depuis plusieurs semaines à Saleilles, au sud de Perpignan, ont levé le camp. Les gens du voyage ont cette fois investi des terrains privés à Cabestany et à Canet-en-Roussillon. 

Par Isabelle Bris

Le bras de fer se poursuit entre les municipalités et les gens du voyage, dans les Pyrénées-Orientales.

Jeudi, plus de 80 caravanes, installées depuis plusieurs semaines sur un ancien marché paysan, ont quitté la commune de Saleilles. Mais le problème n'a fait que se déplacer...ailleurs.
 
Une ordonnance du tribunal administratif avait été émise pour les obliger à quitter les lieux. 

Ce sont désormais les communes voisines de Cabestany et de Canet-en-Roussillon, situées au sud et à l'est de Perpignan, qui doivent gérer l'affaire. 

Site dangereux 

 A Canet-en-Roussillon, certaines de ces familles ont investi un terrain privé dont la clôture a été cassée.

Il s'agit d'une ancienne salle de sport, détruite par un incendie il y a près de deux ans. Sur place, il reste des débris potentiellement dangereux.

Les gens du voyage en ont été informés par le maire, Bernard Dupont, qui est allé à leur rencontre. 

La mairie a lancé une procédure d’évacuation auprès de la préfecture des Pyrénées-Orientales ainsi qu’une procédure de police administrative, comme le propriétaire du terrain.

Les gens du voyage ont indiqué qu’ils partiraient rapidement, d'ici quelques jours.
 

Sur le même sujet

Les + Lus