Grève des bus à Perpignan : de fortes perturbations sur le réseau CTPM

L'ensemble du réseau CPTM à Perpignan se mobilise pour dénoncer la vétusté des bus et des mauvaises conditions de travail - avril 2017 / © Maxppp / MICHEL CLEMENTZ
L'ensemble du réseau CPTM à Perpignan se mobilise pour dénoncer la vétusté des bus et des mauvaises conditions de travail - avril 2017 / © Maxppp / MICHEL CLEMENTZ

Ce mardi matin, les chauffeurs de bus de la CTPM, le réseau des transports de Perpignan, se mobilisent pour dénoncer des bus en mauvais état, et des mauvaises conditions de travail. Après 48h de grève, le mouvement est reconduit ce jeudi, de fortes perturbations sont à prévoir. 

Par Joane Mériot

Ce mardi matin, les chauffeurs de bus de la CTPM ( Compagnie des Transports de Perpignan Méditerranée ) à Perpignan se mobilisent pour dénoncer des mauvaises conditions de travail et la vétusté des bus. En conséquence, des fortes perturbations sont à prévoir sur le trafic des bus de l’agglomération.


Le point sur le trafic ce mercredi matin avec Olivier Meyer

Perpignan : grève des bus, les usagers mécontents
La grève des bus entamée ce mardi par les chauffeurs de Perpignan se poursuit ce mercredi. Très peu de bus circulent sur l'ensemble du réseau CTPM, les transports scolaires sont eux aussi impactés, les usagers sont mécontents.  - France 3 LR - Olivier Meyer




Le reportage de Xavier Armengaud et Philippe De Leyritz

Grève des bus à Perpignan : de fortes perturbations sur le réseau CTPM
Ce mardi matin, les chauffeurs de bus de la CTPM, le réseau des transports de Perpignan, se mobilisent pour dénoncer des bus en mauvais état, et des mauvaises conditions de travail. De grosses perturbations sont à prévoir sur l’ensemble du réseau CTPM. - France 3 LR - Xavier Armengaud et Philippe De Leyritz



Ils réclament des nouveaux bus et des médiateurs 


Les salariés dénoncent des bus en mauvais état. En effet, il n’y a pas eu de renouvellement du parc depuis trois ans. Ce matin, la direction a annoncé 10 nouveaux bus sur le réseau d’ici la fin du mois.


Les grévistes demandent aussi davantage de médiateurs dans certains quartiers comme le Bas-Vernet. Ils sont cinq actuellement. Ils en demandent trois de plus. Les chauffeurs demandent également des temps de pause sur certaines lignes comme la ligne 11.

Pour plus d'informations, la CTPM conseille de consulter son site internet en temps réel.

Sur le même sujet

L'info au bahut à Montpellier

Près de chez vous

Les + Lus