"Irrespectueux, mais aussi sale et malsain" : un passage pour piétons aux couleurs de l'arc-en-ciel dégradé, des habitants scandalisés

Un passage pour piétons, situé à Saint-Laurent de la Salanque dans les Pyrénées-Orientales, avait été repeint aux couleurs de l’arc-en-ciel, symbole LGBT+. Il a été dégradé trois jours après son inauguration. Dans le village, la tristesse se mêle à la consternation.

Le passage piéton arborant les couleurs de l’arc-en-ciel venait tout juste d'être inauguré par la commune de Saint-Laurent-de-la-Salanque. Cependant, dans la nuit de samedi à dimanche 19 mai 2024, il a été tagué par des malfaiteurs avec une bombe de peinture bleue, recouvrant ainsi les couleurs.

À la découverte de cet acte de vandalisme, la population de Saint-Laurent-de-la-Salanque s'est indignée. "C'est un manque de respect", précis une habitante interrogée par des journalistes de France 3 Pays catalan.

C'est ridicule de voir quelqu'un détériorer quelque chose qui apporte de la couleur et de la vie au village. C'est non seulement irrespectueux, mais aussi sale et malsain.

Mathieu, riverain

Symbole de paix

Ce passage piéton est un symbole important visant à sensibiliser à la lutte contre les discriminations subies par la communauté LGBT+ (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres). Il avait été mis en place en réponse à des actes homophobes, des discriminations et des agressions envers des citoyens et des citoyennes LGBT+.

Guy Gaultier, président de l’association LGBT+66, ne cache pas sa tristesse en voyant cet acte de vandalisme. Pour lui, cela montre à quel point il reste encore du travail à accomplir pour promouvoir l'inclusion et le respect de toutes les personnes, quelles que soient leur orientation sexuelle ou leur identité de genre.

Les personnes qui ont tagué ce passage piéton n’ont pas compris le message de paix et d’inclusion, à savoir que tout le monde a sa place dans notre société.

Guy Gaultier, président de l’association LGBT+66

C’est un symbole qui est attaqué. L’arc-en-ciel est un emblème du mouvement LGBT depuis les années 1970, synonyme de diversité et de tolérance. Pour le président de la communauté LGBT+, cela démontre que les mentalités doivent encore évoluer, mais que le chemin est encore long. "Il y a également un phénomène de rejet, avec une montée des groupements réactionnaires qui s’opposent aux droits des minorités et qui refusent d'accepter la différence" précise Guy Gaultier.

Les gens qui taguent les arcs-en-ciel taguent en réalité leur propre humanité. L'arc-en-ciel représente toute l'humanité.

Guy Gaultier, président de l'association LGBT+66

Le maire de la commune dénonce les tags perpétrés sur l’espace public. Bien qu'il déplore cet acte de vandalisme, il ne souhaite pas porter plainte, précisant "que les auteurs ne seront probablement jamais identifiés". Pour lui, l'urgence est de rapidement repeindre le passage piéton afin d'effacer les traces de cet acte de vandalisme.

C'est un acte intolérable et un coup financier regrettable pour la commune ! Nous allons repeindre dès que possible le passage piéton aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Alain Got, maire de saint-Laurent-de-la-Salanque

Ce passage piéton aux couleurs de l’arc-en-ciel n’est pas le seul dans les Pyrénées-Orientales. En 2021, Elne fut la première commune du département à ajouter de la couleur sur la route.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité