Jeux Olympiques : un biathlète russe sanctionné pour dopage, Martin Fourcade peut transformer l'Argent en médaille d'Or

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yann-Olivier d'Amontloir

Le Tribunal arbitral du sport vient de sanctionner le biathlète russe Evgeny Ustyugov pour dopage, pour la 2ème fois cette année. Du coup, la Fédération Internationale de Biathlon annule tous ses résultats obtenus entre 2010 et 2014. Martin Fourcade pourrait ainsi récupérer un 6ème titre olympique.

Mieux que l'alchimiste Nicolas Flamel : Martin Fourcade peut transformer l'Argent en Or. En effet, la chambre antidopage du Tribunal arbitral du sport (TAS) - basé à Lausanne en Suisse - vient de sanctionner le biathlète russe Evgeny Ustyugov (aujourd'hui âgé de 35 ans) pour dopage, pour la 2ème fois cette année : il avait déjà été condamné en février dans un premier dossier pour dopage à l'oxandrolone (un stéroïde), lui faisant perdre une médaille d'or obtenue en relais aux Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi (Russie) en 2014.

Le Russe trahi par son passeport biologique

Pour cette nouvelle sanction, il est reproché au Russe d'avoir utilisé "une substance ou une méthode prohibée" entre 2010 et 2014, en se basant sur l'analyse de son passeport biologique pour cette période.
Cette décision entraîne l'annulation de tous ses résultats entre janvier 2010 et la fin de la saison 2013/2014 et il y en a 4 : 
  • 2 médailles acquises aux Jeux Olympiques de Vancouver (Canada) en 2010  : l'or dans la mass-start et le bronze dans le relais marculin
  • 2 autres aux Championnats du Monde à Khanty-Mansiysk en Russie en 2011 : l'argent dans la mass-start et l'argent également dans le relais.
Or, c'est le biathlète tricolore Martin Fourcade - originaire de La Llagone près de Font-Romeu (Pyrénées-Orientales) - qui avait terminé 2ème de la course de la mass-start de Vancouver : cette médaille d'argent était d'ailleurs la première de ce qui allait être une longue et fructueuse carrière.
Du fait de la condamnation prononcée par le TAS, Martin devrait voir cette médaille d'Argent se muer en médaille d'Or.

Des années de lutte contre le dopage récompensées

Une récompense acquise, non pas sur "tapis vert", mais sur le manteau blanc des neiges canadiennes : c'est ce que tient à souligner son père.

Cette procédure s'est étalée sur 5 ans : les dopés ont toujours un coup d'avance ! Certes, 10 ans après la course, cela ne changera pas sa vie, mais c'est une récompense pour la lutte que Martin a menée, pendant toute sa carrière, contre le dopage. Ustyugov était un tricheur, il a été pris. Ses coéquipiers du relais masculin russe peuvent lui dire merci : du coup ces médailles olympiques et mondiales leur sont aussi retirées.

Marcel Fourcade, père de Martin Fourcade

Pour le moment il convient de mettre toutes ces informations au conditionnel : Evgeny Ustyugov dispose de 21 jours pour faire appel de ce jugement prononcé par le TAS. Une démarche qui - au vu de l'épaisseur et de la solidité du dossier d'accusation - "n'a pas la moindre chance d'aboutir" selon le père du champion français.
Pour mémoire, Martin Fourcade a déjà dans sa besace 5 médailles d'or remportées en 2 olympiades :
  • l'épreuve individuelle et la poursuite en 2014 à Sotchi
  • la poursuite, la mass-start et le relais mixte en 2018 à PyeongChang (Corée).
Déjà recordman français du nombre de titres olympiques, le Catalan a également remporté 7 fois la Coupe du Monde de biathtlon.
Champion et alchimiste on vous dit !