La SNSM a ouvert ses portes ce week-end

Publié le
Écrit par Bérénice Del Tatto avec Lou-Ann Leroux

A l’occasion de la Journée nationale des sauveteurs en mer, ce samedi 25 juin, la station SNSM du Barcarès a ouvert ses portes au public. De quoi sensibiliser petits et grands sur le rôle fondamental des sauveteurs et d'appeler aux dons.

On les reconnaît par leur t-shirt orange, mais peu connaissent véritablement le travail des sauveteurs en mer. Ils sont en première ligne pour secourir les bateaux et les personnes en difficulté dans la Méditerranée. 

Depuis la fin du Covid, les sauveteurs en mer font plus d’interventions, soit une augmentation de 20% depuis le déconfinement. 

Des missions sauvetages bénévoles

Chaque année, 80 % des sauvetages en mer sont réalisés par la SNSM. Tous sont bénévoles. Ils se forment en interne et donnent de leur temps pour sauver les baigneurs en difficulté.

On donne beaucoup de conseils aux plaisanciers, parce qu’il y a des choses très faciles qu’il est important de rappeler : on est comme tout le monde, c’est juste la passion qui nous anime.

Delphine Aurel Baux, bénévole à la station SNSM du Barcarès

Une passion qui les amène parfois sur des interventions difficiles. Comme il y a trois ans, au large du Cap Cerbère. Un chalutier espagnol avait pris feu. L’un des quatre membres de l'équipage était décédé.
Une vedette de la SNSM de Port Vendres avait alors été dépêchée sur place.

Un appel au don lancé

Pour continuer ces opérations de sauvetage, les dons sont indispensables comme l'explique Joseph Monié, président SNSM du Barcarès : “On est des bénévoles, et les vedettes coûtent un certain prix … gasoil panne et tout le reste.” Un matériel indispensable pour venir en aide aux 30 000 baigneurs secourus chaque année.

L’année dernière, les sauveteurs en mer du Barcarès ont réalisé une vingtaine interventions. Cette année, ils en sont déjà à 19, alors que la saison estivale vient à peine de débuter.