Cet article date de plus de 8 ans

Les enseignants du collège Saint-Exupéry de Perpignan inquiets après l'internement d'un élève

Les professeurs du collège Saint-Exupéry de Perpignan ont débrayé ce mardi après qu'un élève de 14 ans a semé la panique vendredi dans l'établissement, armé d'un compas et d'un cutter.
Perpignan - collège Saint-Exupéry - 14 janvier 2013.
Perpignan - collège Saint-Exupéry - 14 janvier 2013. © F3 LR

L'adolescent, interné dans un centre spécialisé de Thuir durant le week-end, est revenu lundi devant le collège pour proférer des menaces. Il a été placé en garde à vue au commissariat de Perpignan, une mesure prolongée mardi, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Le coup de folie de vendredi

Le jeune garçon, selon des témoignages d'élèves relayés par les parents, aurait dans un premier temps jeté des fruits au plafond du réfectoire, puis sur des vitres des classes et de la salle des professeurs.
Poursuivi ensuite par les personnels éducatifs, il aurait couru dans tous les sens et se serait saisi d'un extincteur, avec lequel il aurait cogné sur des murs et des portes.
Les professeurs auraient alors fait rentrer les élèves dans les classes, mais le jeune homme aurait forcé une porte, et se serait saisi d'un compas avec lequel
il aurait menacé d'autres collégiens. Il aurait saisi un cutter également.

A force de négociations, il avait finalement été maîtrisé.

Le cas de cet adolescent, qui aurait déjà été renvoyé d'autres établissements selon ces témoignages, aurait été signalé par des parents d'élèves dans une lettre au rectorat et à l'Académie.

Les professeurs doivent être reçus mardi à leur demande à l'inspection d'Académie pour obtenir, selon eux, "une mise en sécurité de l'établissement".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation manifestation