Les logements vacants d'Ille-sur-Têt identifiés pour préserver le centre-ville

Publié le
Écrit par Bérénice Del Tatto avec Eric Henry

Des agents d'un cabinet d'urbanisme tentent d'identifier les logements vacants du centre historique d'Ille-sur-Têt (Pyrénées-Orientales) à la demande de la mairie. Objectif : éviter la dégradation du cœur historique de la ville.

Depuis une dizaine de jours, des agents d'un cabinet d'urbanisme arpentent les rues d'Ille-sur-Têt. Cette commune des Pyrénées-Orientales compte un peu plus de 5000 habitants... et beaucoup de logements vacants.

Faute de locataire pour ses immeubles, le cœur historique de la ville est menacé de  se dégrader.

Des rues charmantes, aux volets clos

Les salariés du cabinet d'urbanisme observent le charme du centre historique de la ville, mais aussi beaucoup de volets clos. Les logements vacants représenteraient près de 200 maisons d'Ille-sur-Têt. Une estimation que ces agents d'un cabinet d'urbanisme cherchent a affiner.

"Les personnes qui sont propriétaires d'un logement vacant le disent aux services des impôts. Ils sont référencés mais il y a aussi toute une partie qui ne sont pas référencés parce que ce n'est pas dit. Nous, ce qu'on a proposé comme méthodologie c'est de le confirmer sur le terrain", explique Solveig Uhlrich, responsable de développement du cabinet Urbanis.

Le centre ville reprend son souffle 

Pour la municipalité d'Ille-sur-Têt, commanditaire de l'opération, l'enjeu est d'identifier les biens en déshérence car faute d'entretien les arrêtés de péril se multiplient :

On a eu des effondrements, des incendies, pas mal de problématiques. La mairie souhaite redynamiser le centre. Il peut y avoir des immeubles vacants, ce n'est pas un souci du moment qu'ils ne se dégradent pas.

Marion Morera, chargée de mission habitat, mairie d'Ille-sur-Têt

Après l'estimation sur le terrain, viendra le temps des propositions. Les propriétaires seront incités à la rénovation de leurs logements afin de pouvoir les proposer à nouveau à la location.

A Ille-sur-Têt, le centre-ville reprend son souffle petit à petit. Mais la municipalité s'engage dans un travail de longue haleine.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité