Meurtre d'une septuagénaire à Estagel : deux personnes en garde à vue

Le corps de Monique Garabito avait été découvert le 11 novembre à Estagel (Pyrénées-Orientales). Depuis dimanche, deux personnes sont en garde à vue. La piste familiale est privilégiée par les enquêteurs.

Les enquêteurs ont pu notamment examiné les 12 caméras de surveillance présentes dans la commune. Dimanche; deux personnes de 25 et 33 ans, habitant la haute-Garonne, ont été placées en garde à vue. 

Jeudi 11 novembre en fin d'après-midi, le corps de Monique Garabito, une femme de 78 ans était découvert à son domicile.

Plusieurs coups portés avec une arme blanche

C’est son fils qui a trouvé le corps. Inquiet de ne pas avoir de nouvelles de sa mère depuis quelques jours, il s’était rendu chez elle. La victime vivait seule dans sa maison, étant veuve depuis plusieurs années.

Le parquet de Perpignan a ouvert une enquête pour meurtre. La victime présentait des traces de blessures par arme blanche. Or, son domicile ne semble pas avoir été forcé. La Brigade de recherche a procédé à une fouille de la maison en présence de deux adjoints.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers