Narbonne : Yacouba Koné, réfugié ivoirien menacé d'expulsion, pourra rester en France

A la sous-préfecture de Narbonne ce samedi 18 juin, 200 personnes se sont réunies pour soutenir Yacouba Koné. Cet Ivoirien vit en France depuis 2011. Menacé de quitter le territoire, il obtient finalement son titre de séjour grâce à la mobilisation des Narbonnais.

Le soulagement se lit sur le visage de Yacouba Koné et de ses soutiens. L'Ivoirien et son fils viennent enfin d'obtenir un droit de séjour alors qu'ils étaient hier encore menacés par une OQTF (Obligation de quitter le territoire français).

L'histoire commence en 2011, Yacouba Koné vient en France pour fuir son pays, la Côte d'Ivoire, ravagé par cinq ans de guerre civile (2002-2007). Quelques années plus tard, son jeune fils resté en Afrique se languit, il le fait rapatrier. Yacouba tente aussi de faire venir la mère de l'enfant.

Les démarches sont compliquées et la jeune femme malade. Elle n'aura pas le temps de se soigner pour rejoindre sa famille, elle décède en Côte-d'Ivoire alors que sa famille est dans l'Aude.

"Son dossier était très très bon, on espérait une régularisation"

Ce mardi 14 juin, une décision est prise par le sous-préfet de l'Aude, Yacouba Koné doit quitter le territoire. Une décision que ne comprennent pas les associations de défense de migrants narbonnaises . "Mardi matin on a été abattu par la réponse, même si on sait que c'est jamais gagné, son dossier était très très bon donc on espérait une régularisation" raconte Luc Brémaud, membre du collectif accueil migrants du narbonnais.

Un dossier juridique bien ficelé a finalement permis à Yacouba d'obtenir son titre de séjour.  La mobilisation de 200 personnes autour de cette épopée familiale a aussi fait pencher la balance du bon côté.

Si on regarde d'un point de vue juridique, ce qui est arrivé est juste normal, une victoire serait une évolution de lois à destination des personnes étrangères. Par contre à titre personnel, c'est une victoire car Yacouba et son fils pourront avoir un peu de quiétude et se construire une vie.

Luc Brémaud, collectif Accueil migrants du Narbonnais

Au cours de l'année 2021, 6 268 Ivoiriens ont déposé une demande d'asile. Ils étaient 35 % de plus que les années précédentes, plaçant la nationalité en deuxième position des plus importants demandeurs d'asile en France.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité