"Nous sommes unis face à cette infamie" : vague de soutien des avocats de Perpignan pour un collègue menacé de mort

Une manifestation d'avocats a eu lieu à Perpignan vendredi. L'un de leurs collègues figure sur la liste d'un obscur site d'extrême droite, qui menace de mort les avocats qui ont signé une tribune contre le Rassemblement national.

Des avocats du barreau de Perpignan ont apporté leur soutien, vendredi 5 juillet, à un confrère désigné comme "avocat à éliminer" dans une liste dressée par un site d'extrême droite. Une liste qui menace 97 juristes signataires d'une tribune contre le Rassemblement national. Parmi eux un avocat au barreau des Pyrénées-Orientales. La bâtonière envisage de porter plainte contre le site.

Menaces de mort

"À envoyer dans un fossé ou dans un stade", "vermines en robe noire" écrit le site Réseau Libre, dans un article du mercredi 3 juillet. Cette publication haineuse fait suite à la parution, dans le journal Marianne, d'une tribune s'opposant au Rassemblement national, signée par une centaine d'avocats. Tous les signataires sont devenus la cible du site d'extrême droit le lendemain de la tribune. "Bien entendu, ce ne sont pas les seuls, c'est la grande majorité des avocats qu'il est nécessaire de neutraliser", ajoute encore le site qui utilise une guillotine comme photo de leur publication. L'article a déclenché de vives réactions, jusqu'à celle du Garde des Sceaux.

Émotion à Perpignan 

L'un des avocats directement ciblé fait partie du barreau de Perpignan. Face à cette menace, les avocats de la ville se sont réunis devant le tribunal, vendredi 5 juillet 2024, à l'appel de Brigitte Campos-Wallon, bâtonnière de l'Ordre des avocats au Barreau des Pyrénées-Orientales. "Nous sommes unis face à cet article qui est une infamie. Nous sommes tous très choqués" a-t-elle confié, au micro de France 3 Occitanie.

durée de la vidéo : 00h00mn28s
Brigitte Campos-Wallon dit craindre pour la profession, après ces menaces. ©FTV

Brigitte Campos-Wallon conclut : "Nous savons que la période d'élections peut être tendue, avec des attaques. Mais de là à s'en prendre aux avocats de façon aussi violente, il y a un fossé."

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité