Perpignan : des lycéens à nouveau dans la rue pour passer le Bac 2021 en contrôle continu

La grogne des lycéens se poursuit ! Mardi, près de 70 lycéens se sont mobilisés à Perpignan pour réclamer le passage en contrôle continu des épreuves de philo et de français du nouveau bac. De nouvelles manifestations ont lieu ce mercredi dans la capitale catalane et dans l'Hérault.

Une pancarte préparée par les jeunes manifestants du Lycée Arago, ce mercredi matin à Perpignan.
Une pancarte préparée par les jeunes manifestants du Lycée Arago, ce mercredi matin à Perpignan. © FTV/Pays Catalan

Les lycéens sont de retour dans la rue pour réclamer l'annulation des épreuves du Bac 2021. Depuis plusieurs semaines, ils sont de plus en plus nombreux à réclamer un bac entièrement validé par le contrôle continu, car leur une année scolaire a été très perturbée par la crise sanitaire du Covid-19.

Deux organisations lycéennes, l'Union nationale des lycéens (UNL) et le Mouvement national lycéen (MNL) ont appelé à des blocus dans les lycées depuis lundi.

Message entendu à Perpignan où, hier, près de 70 lycéens manifestaient dans la rue pour réclamer le passage en contrôle continu des épreuves de philo et de français du nouveau bac. 

Mobilisation lycéenne dans l'Hérault

Ce mercredi matin, les élèves ont également bloqué la cité scolaire Paul Valéry à Sète. Eux aussi réclament le contrôle continu pour l’épreuve de philosophie et le grand oral, après une année scolaire très compliquée.

Même cause, même effet à Béziers, où le lycée Jean-Moulin de Béziers a été bloqué dés 7h30 ce mercredi matin par des lycéens. Selon nos confrères de France Bleu Hérault, ils ont barricadé l'entrée principale de leur établissement scolaire avec des charriots de supermarché et des équipements de chantiers.

Blanquer rejette une annulation du Bac

Pour les syndicats lycéens, les aménagements proposés par le ministre de l'éducation ne sont pas suffisants. Les syndicats d'enseignants ont également fait part de leur inquiétude vis à vis du maintien des épreuves cette année.

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a affirmé qu'il allait recevoir les organisations syndicales et lycéennes dans la semaine pour discuter de ce sujet brûlant.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social éducation société bac covid-19 santé