Perpignan : la grève des avocats perturbe le fonctionnement des tribunaux

La grève des avocats dure depuis presque 8 semaines. Cette mobilisation sans précédent, 134 barreaux de France y participent, perturbe les tribunaux et le fonctionnement de la justice. Les dossiers en attente s'accumulent et les audiences sont reportées de mois en mois. Reportage à Perpignan.

Perpignan - les avocats en grève ont déposé leurs robes devant le palais de justice - février 2020.
Perpignan - les avocats en grève ont déposé leurs robes devant le palais de justice - février 2020. © F3 LR D.Bérhault

C'est du jamais vu !  
Depuis bientôt 8 semaines, plus aucune audience n'a lieu dans les tribunaux des Pyrénées-Orientales, toutes juridictions confondues, à cause de la grève des avocats. Et tous les palais de justice d'Occitanie sont touchés.

La profession proteste contre la réforme de son système de retraite spéciale. Avec le projet du gouvernement, la caisse autonome des avocats sera supprimée et intégrée au nouveau système général par points.
Ce qui selon eux, se traduirait par un doublement des cotisations et dans le même temps une diminution du minimum garanti de leur pension qui passerait de 1.400€  à 1.000  euros mensuels.

Une triple peine qui va engendrer selon la profession une justice à deux vitesses. Car ces hausses de charges seront facturées aux justiciables. Mais les avocats qui exercent au titre de l'aide juridictionnelle seront les plus impactés car la rémunération de l'Etat ne changera pas.
 


Entre 60% et 80% des audiences reportées


A l'exception des comparutions immédiates ou des dossiers particuliers, les audiences sont rares. Le tribunal de grande instance de Perpignan fonctionne au ralenti. Son président avoue sa préoccupation.
 

C'est 61% des dossiers au pénal et 83% des dossiers des affaires familiales que l'on doit traiter pour les repositionner sur de  nouvelles audiences. C'est un travail énorme pour les fonctionnaires et surtout une perte de temps.


Avec ce projet de réforme des retraites, c'est l'avenir de la profession et le devenir de la justice qui inquiètent les 320 avocats du  barreau de Perpignan. Face au manque criant de moyens, ils réclament un plan Marshall de la justice.
 

La justice est un des piliers de notre démocratie. Et aujourd'hui, elle n'a plus les moyens de fonctionner correctement.

 
Perpignan - les avocats en grève devant le palais de justice - février 2020.
Perpignan - les avocats en grève devant le palais de justice - février 2020. © F3 LR

Perpignan va accueillir un nouveau procureur de la République. Il s’agit de Jean-David Cavaillé. En poste actuellement à Angoulême, il fera sa rentrée solennelle à Perpignan, le 20 mars prochain. Son prédécesseur Jean-Jacques Fagni a lui été nommé à Bastia.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays catalan justice société retraites économie grève social manifestation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter