Perpignan : une chienne détectrice de diabète aide une fillette dans sa maladie

A Perpignan, Shanice Degeorges, 10 ans est diabétique. Pour l'aider dans son quotidien, Odessa, une femelle labrador de 3 ans l'accompagne.

A Perpignan, Shanice Desgeorges, diabétique, vit avec ses parents et avec sa chienne depuis un an. Odessa est une femelle labrador de 3 ans. En plus d'être un animal de compagnie fusionnel, la chienne assiste la fillette de 10 ans dans sa maladie.

Shanice est la seule personne diabétique de la région Occitanie a avoir un chien comme Odessa pour l'assister dans sa maladie. Elle mesure sa chance : "C'est un peu comme mon enfant, elle me suit partout au quotidien. Pour moi, c'est un ange gardien."

Des parents rassurés et une jeune fille pleine d'espoirs

Deux gestes bien distinct d'Odessa rassurent les parents. Leur fille atteinte d'un diabète de type 1, a besoin de surveillance. C'est pourquoi l'association Acadia, qui éduque les chiens d'assistance pour personnes diabétiques dans la Drôme, leur a fourni le chienne.

Christelle, la maman de Shanice, fait une démonstration : "Ici on a le bouton d'alerte, Odessa bouton ! Une sonnette qui retentit dans la maison et qui nous averti qu'il y a une variation dans la glycémie et que Shanice a besoin d'aide." Autre solution pour prévenir les parents : la chienne s'approche d'eux et les avertis en mettant sa truffe contre eux. 

Grâce à Odessa, Shanice peut aborder l'avenir plus sereinement et faire des projets. Pour aider et rassurer les autres malades, elle a lancé une page Facebook.

Une solution efficace

Odessa semble accomplir sa mission à merveille. Son odorat est 100 fois plus développé que celui de l'être humain.

Odessa est capable de détecter jusqu'à 34 minutes avant la variation de glycémie

Maman de Shanice

Une efficacité que confirme Christelle : " Shanice bénéficie d'un pancréas artificiel depuis janvier. C'est un système qui est déjà très évolué mais Odessa est capable de détecter jusqu'à 34 minutes avant la variation de glycémie."

La famille vit avec la chienne dans leur maison. Ils attendent aujourd'hui la décision de la Maison des personnes handicapées (MDPH) pour l'accès au chien dans les lieux publics.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature santé société