Le quotidien L'Indépendant, journal aux trois éditions dans l'Aude et les Pyrénées-Orientales, fête ses 175 ans

L’Indépendant fête ses 175 ans d’existence avec une édition spéciale, ce dimanche 3 janvier. "L'Indep", comme on le surnomme souvent, est l'un des plus anciens journaux de France encore en activité. Son siège est à Perpignan, avec deux éditions dans l'Aude, à Narbonne et Carcassonne.

Le siège du journal quotidien L'Indépendant, à Perpignan.
Le siège du journal quotidien L'Indépendant, à Perpignan. © FTV

Papier et police à l’ancienne, impression en noir et blanc, ce dimanche, en ouvrant leur journal quotidien préféré, les lecteurs de l'Aude et des Pyrénées-Orientales seront invités à voyager dans le temps.

C’est un journal exceptionnel de 8 pages, fabriqué avec la typographie et Le logo de l’époque. On a décidé d’offrir cela dimanche à nos lecteurs et on espère qu’ils apprécieront le clin d’oeil !

Pierre Mathis, rédacteur en chef de L'Indépendant

Pierre Mathis, rédacteur en chef de L'Indépendant, à Perpignan, devant la "une" anniversaire des 175 ans du journal.
Pierre Mathis, rédacteur en chef de L'Indépendant, à Perpignan, devant la "une" anniversaire des 175 ans du journal. © FTV

Une histoire ancrée dans celle de son territoire

Depuis le début du 19ème siècle, il n’existait qu’un seul journal dans les Pyrénées-Orientales : celui de la Préfecture. Intitulé Le Mémorial administratif des Pyrénées-Orientales, il ne donnait que le point de vue du pouvoir en place.

Les opposants républicains à la Monarchie de Juillet, ayant besoin d'une publication pour soutenir la candidature du physicien et homme politique local François Arago aux élections législatives dans le département, décidèrent de lancer un nouveau journal : L'Indépendant des Pyrénées-Orientales, né à Perpignan le 1er janvier 1846.

L’édition de ce dimanche 3 janvier 2021 retrace la naissance très politique du quotidien, mais aussi les faits marquants du siècle passé, entrecroisant moments historiques nationaux et faits marquants de l'histoire locale.

Y sont évoqués les moments de gloire comme les heures sombres : interdit à la Libération pour avoir continué de paraître pendant le régime de Vichy, puis sous l'occupation allemande, le journal bénéficiera finalement d'un non-lieu en justice.

Il reparaît le 18 avril 1950 sous le titre L'Indépendant du matin, puis L'Indépendant catalan et enfin L'Indépendant.

Perte de terrain

Ce journal a fait partie du groupe La Vie-Le Monde de 2000 à fin 2007, puis du groupe Sud Ouest de 2008 à juin 2015. Il appartient désormais au Groupe La Dépêche.

Depuis une dizaine d’années, sa diffusion affiche une baisse constante : il est tombé de 63 500 exemplaires en 2009 à 40 500 en 2019.

Mais, malgré ces difficultés inhérentes à toute la presse écrite, 175 ans plus tard, L'Indépendant est toujours vivant avec 110 salariés, 3 éditions et un site internet qui, lui, a enregistré des records d'audience cette année !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
presse économie médias histoire culture culture catalane culture régionale