Saint-Cyprien : un déficient visuel et sa chienne guide se voient refuser l'accès à un restaurant

Ivan, déficient visuel, est accompagné en permanence de sa chienne guide. Mais cette semaine, alors qu'il est en vacances à Saint-Cyprien, dans les Pyrénées-Orientales, il s'est vu refuser l'accès à un restaurant en raison de la présence de l’animal. La famille a décidé de porter plainte.

Ivan, un déficient visuel (à gauche), sa chienne guide et ses parents en vacances à Saint-Cyprien, dans les Pyrénées-Orientales - 14 juillet 2018
Ivan, un déficient visuel (à gauche), sa chienne guide et ses parents en vacances à Saint-Cyprien, dans les Pyrénées-Orientales - 14 juillet 2018 © F3 LR

Ivan, atteint de déficience visuelle profonde, sa chienne guide et ses parents sont en vacances à Saint-Cyprien, dans les Pyrénées-Orientales
 

Un déficient visuel se voit refuser l'accès à un restaurant


Leurs vacances se passaient bien jusqu'à mardi dernier. Alors qu’ils souhaitaient assister à la demi-finale de la coupe du monde France-Belgique en dînant dans le restaurant du camping où ils logent, l’accès à la salle leur a été refusé de façon "catégorique" en raison de la présence de l’animal.
"On a quand même bien précisé "chien guide d'aveugle", il (ndlr le restaurateur) a refusé. "aucun chien dans son établissement".", explique Ivan.


Un reportage d'Arnaud Richard et Céline Llambrich
durée de la vidéo: 01 min 51
Saint-Cyprien : un déficient visuel et sa chienne guide se voient refuser l'accès à un restaurant ©F3 LR


La famille porte plainte


Ivan possède pourtant une carte d'invalidité et une autre pour sa chienne. Il y est rappelé la loi du 11 février 2005 qui stipule que tous les lieux ouverts au public doivent être accessibles aux chiens guides d'aveugles. Des arguments qui ne font pas plier le restaurateur qui aurait invoqué un principe d'hygiène pour refuser l'animal.
Le jeune homme, soutenu par ses parents, a décidé de porter plainte. Marie-André Loury, la maman d'Ivan, explique qu'ils veulent "qu'il y ait une prise de conscience".
 

Le restaurant plaide la maladresse


Ni le gérant du restaurant ni la direction du camping n'ont souhaité s'exprimer devant notre caméra. Dans un communiqué, l'établissement plaide la maladresse et le manque d'information, et indique avoir présenté ses excuses aux Loubry.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays catalan polémique société vacances sorties et loisirs santé animaux entreprises économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter