“Si Visa pour l'image 2014 est violent c'est parce que le monde est violent”

Jean-François Leroy pendant la conférence de presse de présentation de Visa 2014 / © France 3 LR / L.C.
Jean-François Leroy pendant la conférence de presse de présentation de Visa 2014 / © France 3 LR / L.C.

Jean-François Leroy introduit ainsi le programme de Visa pour l'image 2014 à Perpignan. Jamais les images rapportées et présentées sur les murs du festival n'ont été aussi proches de la violence de notre époque.

Par Laurence Creusot

En présentant le programme de cette 26ème édition, le directeur du festival de photo journalisme Visa pour l'image, Jean-François Leroy prévient:

"Je ne veux plus me justifier. Chaque année on me dit ce que vous présentez à Visa est trop violent. Vous avez vu le monde aujourd'hui ? Gaza, la Syrie, l'Ukraine, la Centrafrique ...  Le monde explose donc Visa est violent".


Jean-Marc Pujol le maire UMP de Perpignan quelques instants auparavant avait évoqué ce travail des photoreporter comme "seul témoignage de la barbarie, témoignage de ce monde d'obscurantisme qui veut montrer qu'il ira jusqu'au bout."

Les propos sont graves ce 26 août 2014 sur le toit du palais des Congrès de Perpignan. Et si ils donnaient encore un peu plus de relief à ces centaines de photo qui nous permettent de nous sentir un peu plus citoyen du monde, un peu plus chaque année ?

La 26ème édition de Visa pour l'image est lancée : 26 expositions, 28 soirées, 38 lieux investis dans  Perpignan. Des images d'actualité rapportés par des photojournalistes à travers le monde, au péril de leur vie.
Pillage d’un magasin musulman par des chrétiens dans le quartier « Combattants » à Bangui. Centrafrique. / © © Pierre Terdjman
Pillage d’un magasin musulman par des chrétiens dans le quartier « Combattants » à Bangui. Centrafrique. / © © Pierre Terdjman
70 journalistes tués en 2014
Hommage à James Foley exécuté par l'état islamique il y a quelques jours, hommage à Camille Lepage jeune photo reporter tuée en République centrafricaine : les risques du métier de photo reporter et la violence du terrain sont partout dans le programme 2014.
Mais comment pourrait-il en être autrement ? 70 journalistes sont morts depuis le début de l'année.

"Cette année, boucler les soirées projections, c'est de la haute voltige, explique encore Jean-François Leroy, sur la situation à Gaza on doit réactualiser les photos tous les jours."


Le typhon aux Philippines, la crise humanitaire en Centrafrique, deux regards, deux expositions sur la crise ukrainienne,un retour sur la guerre du Vietnam couverte par les photographes du nord, les photographes soldats de Hanoï: le programme est particulièrement riche.


22 janvier 2014. La police antiémeute quitte le quartier du stade Dynamo Lobanovski après avoir dispersé les manifestants dans le centre de Kiev. / © © Maxim Dondyuk Lauréat du Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik 2014
22 janvier 2014. La police antiémeute quitte le quartier du stade Dynamo Lobanovski après avoir dispersé les manifestants dans le centre de Kiev. / © © Maxim Dondyuk Lauréat du Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik 2014

Visa gratuit
Visa démarre ce samedi 30 août après-midi jusqu'au 4 septembre. Toutes les expositions sont gratuites.
8 000 élèves visitent les expos lors d'une troisième semaine consacrée aux scolaires

Visa sur France 3
France 3 Languedoc-Roussillon en partenariat avec l'école de journalisme de Montpellier vous propose de suivre au plus près le festival à travers un blog Voir visa 2014.
France 3 Languedoc-Roussillon vous proposera à l'antenne, chaque soir après le JT régional une page spéciale consacrée au festival Visa vers 19 h 00

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus