Pyrénées-Orientales : La Poste aurait-t-elle abandonné les communes des Garrotxes ?

Quatre maires ont rédigé une lettre ouverte pour exprimer leur mécontentement. / © France 3 Occitanie
Quatre maires ont rédigé une lettre ouverte pour exprimer leur mécontentement. / © France 3 Occitanie

Le facteur sonne toujours deux fois, dit-on. Mais pas dans les Garrotxes, région des Pyrénées-Orientales, où il ne passe parfois pas du tout. Ce qui suscite la colère des habitants et des maires, qui ont écrit une lettre ouverte.

Par Richard Duclos

La région des Garrotxes, dans les Pyrénées-Catalanes, serait-elle abandonnée par La Poste ? C’est en tout cas l’impression qu’ont certaines communes. Les maires de Railleu, Caudiès-de-Conflent, Sansa et Ayguatebia ont rédigé une lettre ouverte pour exprimer leur colère contre La Poste de Prades.

"À plusieurs reprises, le facteur ne fait pas la tournée dans nos communes. Serions-nous des pestiférés ?", interrogent-ils. "Nous existons et nous voulons notre courrier comme tout le monde."


Journal, résultats d’examens médicaux, documents officiels… Les retards dans la distribution du courrier, quel qu’il soit, sont fréquents.

Le reportage de Joan Lopez et Manon Bazerque :

Pyrénées-Orientales : La Poste a-t-elle abandonné les Garrotxes ?
Retards fréquents, distribution aléatoire... : quatre communes de la région se sentent oubliées par La Poste. - France 3 Occitanie - Reportage : J. Lopez / M. Bazerque

"On est des oubliés !"


Et jusqu’ici, l’échange de mails avec La Poste de Prades n’a rien donné. Yves Dourliach, maire de Railleu, ne cache plus son agacement :

Samedi dernier, aucun facteur n’est passé. Le lundi précédent, non plus. Pourquoi ? On ne sait pas. Cela dure depuis deux trois ans, il y en a assez. J’ai appelé à plusieurs reprises, mais ils ne tiennent pas compte de quoi que ce soit. On est des oubliés !


De son coté, La Poste affirme que ces retards sont occasionnels et qu'il n'y a pas de problème récurrent de distribution. Sur un an, elle compte six réclamations recensées dans ce secteur.

La direction rencontrera prochainement les élus concernés pour évoquer la situation.

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus