Pyrénées-Orientales : une "police des artichauts" surveille les champs de Torreilles

Chaque année, des centaines de kilos d'artichauts sont volés dans les champs du Roussillon au moment de la récolte. Face à ce fléau, une patrouille de surveillance a été mise en place sur la commune de Torreilles.

 

Des brigades de surveillance protègent les champs d'artichauds
Des brigades de surveillance protègent les champs d'artichauds © P.Georget FTV

Dans les Pyrénées-Orientales, la campagne de récolte des artichauts s'apprête à démarrer mais comme chaque année, cette période attire les voleurs. Ce sont des centaines de kilos qui échappent ainsi au revenu du producteur. A quelques jours du début de la campagne, Ludovic Combacal, à l'instar de la trentaine de producteurs de la Salanque est sous tension. 

Là vraiment, on est sur une parcelle type où l'on peut facilement passer avec une voiture. Quelqu'un rentre dans la parcelle, récolte et en 5mn repart avec les artichauts ! 

Ludovic Combacal, Président du syndicat des producteurs d'artichauts

C'est souvent entre midi et deux, à l'heure du repas, que les voleurs interviennent. Ni vu, ni connu et en cas de nécessité, ils se cachent sous le feuillage. Un phénomène récurrent qui représente une perte importante pour le producteur. 

On vient voler très rapidement une cinquantaine ou une centaine de kilos, et cela se répète tout le long de la récolte. Ce qui fait à la fin, des pertes que l'on ne peut pas supporter, jusqu'à 3 000 à 4 000 euros dans l'année...

Ludovic Combacal Président du syndicat des producteurs d'artichauts

La police dans les champs 

Toute la journée, Frédéric Nauté, agent de surveillance, patrouille donc les parcelles qui s'étendent à perte de vue. 
Avec le renfort de la police municpale, il va à la rencontre des maraîchers. Un dispositif mis en place il y a quelques années par la commune de Torreilles.

Au même titre qu'en été nous avons instauré une brigade équestre qui surveille les espaces naturels, nous avons en cette période ces brigades de surveillance et de police municipale pour protéger le travail de nos agriculteurs.

Marc Médina, Maire de Torreilles (SE)

Cette mission de protection va durer 8 semaines, le temps de la récolte. Une récolte qui devrait être moins impactée par ces incivilités.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie police société sécurité insolite