• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Son nom est Fourcade, Simon Fourcade

Le biathlète catalan Simon Fourcade.
Le biathlète catalan Simon Fourcade.

Quand le catalan, frère de Martin Fourcade, biathlète lui aussi, endosse le costume de 007, cela donne une parodie désopilante de James Bond mise en ligne sur le site de la Fédération Internationale de Biathlon. Au générique de ce court-métrage de 10 minutes: les plus grands noms de la discipline.

Par Valérie Luxey

"I am Fourcade, Simon Fourcade": la réplique est en passe de devenir culte sur les médias numériques et les réseaux sociaux. Depuis quelques jours, la toile se fait largement l'écho du court-métrage mis en ligne par la Fédération Internationale de Biathlon.

Une parodie de James Bond intitulée "The spy who loved biathlon" (l'espion qui amait le biathlon), dans laquelle le sportif catalan, frère du champion Martin Fourcade, tient le rôle de 007.

Une avalanche de champions au générique

A ses côtés, son frère Martin Fourcade fait une apparition en serveur. Évidemment, Bond/Simon lui commande un... martini. Au générique de ce petit film dans lequel personne ne se prend au sérieux, on retrouve les plus grands athlètes de la discipline, notamment des filles en or. Ainsi, l'agent double est incarné par la Bélarusse Darya Domracheva, médaille d'or en poursuite aux championnats du monde 2012 et en course en ligne lors de ceux de cette année. Le Suédois Björn Ferry joue un Q plus vrai que nature.
Enfin, la Tchèque Gabriela Soukalova (4 médailles d'or en coupe du monde cette année) interprète le générique, "Rien que pour vos yeux" ("Only for your eyes").

Les paysages, la course-poursuite ( en ski de fond, bien sûr), et même la scène finale avec coucher de soleil (enneigé), coupe de champagne et James bond girl: rien ne manque dans cette parodie tournée sur le circuit mondial, en Suède, Italie et en Russie. A voir sur le site de la Fédération Internationale de Biathlon.


Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus