Cet article date de plus de 4 ans

Le quai H, nouvel atout économique et touristique du port de Sète

L'horizon s'éclaircit pour le port de Sète. L'activité connait une croissance à deux chiffres et particulièrement les croisières qui sont en plein boum. Le port récolte ces bons résultats grâce à une nouvelle infrastructure plus moderne et plus performante. Le quai H.
Sète (Hérault) - le nouveau quai H, long de 470 mètres - novembre 2016.
Sète (Hérault) - le nouveau quai H, long de 470 mètres - novembre 2016. © F3 LR

Le quai H, H comme hors normes


Avec cet équipement de 43 millions d'euros, le port de commerce de Sète va changer de dimension.
Le quai H, c'est d'abord un exploit technique car il a fallu gagner 4 hectares sur la mer, il fait 470 mètres de long, sur 14,5 mètres de tirant d'eau. Des dimensions qui vont permettre à des portes-containers et à des bateaux de croisière géants d'accoster. C'est un quai polyvalent.


44.000 croisiéristes attendus en 2017


Jusque là, Sète accueillait des navires ne dépassant pas les 220 mètres de long. Désormais, le port pourra recevoir des bateaux de croisière bien plus imposants... en toute sécurité. Notamment grâce aux remorqueurs tout temps.

Ces paquebots drainent des milliers de touristes. Cette année, 24.000 croisiéristes ont fait escale à Sète. On en attend 44.000 en 2017. Le petit plus de Sète, c'est que le port est en centre ville, un véritable atout.
Un croisiériste dépense en moyenne 90 euros par jour à Sète. Une manne importante pour l'économie locale. Un défi aussi pour l'île singulière qui ne devra pas y perdre son âme.

durée de la vidéo: 02 min 12
Sète (34) : le quai H doit redynamiser le port et d'accueillir des bateaux de croisère géants ©F3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes économie transports tourisme ports méditerranée mer