Réforme des retraites : les manifestants dans les rues de Perpignan, Montpellier et Béziers

Perpignan - manifestation contre la réforme des retraites - 9 janvier 2020. / © F3 LR A.Sabatier
Perpignan - manifestation contre la réforme des retraites - 9 janvier 2020. / © F3 LR A.Sabatier

Et de quatre, les syndicats exigeant le retrait de la réforme des retraites, menés par la CGT et FO, organisent ce jeudi une nouvelle journée interprofessionnelle de grèves et manifestations. Dans les rues de Perpignan, Montpellier et Béziers, il y avait du monde.

Par Fabrice Dubault


En Pays catalan, la mobilisation reste forte.
Ce matin à Perpignan, les manifestants étaient nombreux dans les rues de la préfecture des Pyrénées-Orientales. Ils étaient environ 4.000.
 
Perpignan - manifestation contre la réforme des retraites - 9 janvier 2020. / © F3 LR A.Sabatier
Perpignan - manifestation contre la réforme des retraites - 9 janvier 2020. / © F3 LR A.Sabatier


Manifestation à Montpellier


Le cortège a démarré vers 14h30 à Montpellier, avec du retard. En tête, les gilets jaunes devant la CGT à distance.
Selon les estimations, il y avait entre 7.500 et plus de 10.000 personnes.
 

Montpellier - manifestation contre la réforme des retraites - 9 janvier 2020. / © F3 LR C.Barbet
Montpellier - manifestation contre la réforme des retraites - 9 janvier 2020. / © F3 LR C.Barbet


Manifestation à Béziers

Défilé important, ce jeudi matin, dans les rues de Béziers. 5.000 à 6.500 personnes environ mobilisées.
 

Béziers (Hérault) - manifestation contre le réforme des retraites - 9 janvier 2020. / © F3 LR D.de Barros
Béziers (Hérault) - manifestation contre le réforme des retraites - 9 janvier 2020. / © F3 LR D.de Barros
 
Autres chiffres, 2.500 personnes à Carcassonne; idem à Alès et 3.500 à Nîmes.


La réforme peut être "balayée en 48 heures", estime Besancenot


Le porte-parole du NPA Olivier Besancenot a estimé ce jeudi que le projet de réforme des retraites pouvait être "balayé en 48 heures" si la mobilisation se "généralis(ait)", en jugeant que "la grève par procuration, ça va pas suffire".

Alors que la France "tourne au ralenti depuis le début du mois de décembre", "il faut qu'elle s'arrête une bonne fois pour toutes pendant 48 heures pour qu'on en finisse", a-t-il souhaité sur BFMTV, depuis un dépôt de la RATP.
 

"Tout est ouvert" sur l'âge pivot selon Jean-Baptiste Djebbari


"Tout est ouvert" sur la question de l'âge pivot dans le débat sur la réforme des retraites, a estimé jeudi le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, soulignant que l'important est "d'atteindre l'équilibre financier en 2027".

"Aujourd'hui, la mesure (l'âge pivot à 64 ans) figure" dans le projet de loi que le gouvernement à transmis au Conseil d'Etat, "mais je crois vraiment que c'est un détail", a indiqué M. Djebbari sur BFMTV et RMC.
 

"Je pense que tout est ouvert"

Sur le même sujet

Les + Lus