• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Relaxé pour plagiat, l'ex-doyen de la faculté dentaire de Toulouse visé par une autre enquête judiciaire

Les bâtiments de la faculté de chirurgie dentaire de Toulouse
Les bâtiments de la faculté de chirurgie dentaire de Toulouse

Michel Sixou, qui vient de bénéficier d'une relaxe avec son épouse dans une affaire de plagiat, est mis en cause dans une autre enquête pour "abus de confiance et détournement de fonds publics". 

Par Fabrice Valery

L'ex-doyen de la faculté dentaire de l'université Toulouse 3 Paul Sabatier, Michel Sixou, est visé par une enquête préliminaire menée par le pôle santé publique du parquet de Paris, pour "abus de confiance et détournement de fonds publics", a indiqué à France 3 Midi-Pyrénées la porte-parole du procureur de Paris confirmant les informations parues sur le site internet de L'Etudiant

Michel Sixou / © UPS Le nom de Michel Sixou avait été cité ces dernières années dans une affaire de plagiat de thèse par son épouse. Ils ont tous les deux bénéficié d'une relaxe devant la Cour d'Appel de Paris la semaine dernière

Cette fois, Michel Sixou est mis en cause dans la gestion de l'association Gremi (Groupement de recherche en épidémiologie des maladies infectieuses) suite à une enquête de l'Inspection générale de l'administration de l'Education nationale et de la Recherche (IGAENR) transmise au parquet de Toulouse par le président de l'université Paul Sabatier Bertrand Monthubert en mars dernier. Le parquet de Toulouse s'est ensuite dessaisi au profit du pôle santé publique du parquet de Paris. 

Maître François Cantier, l'avocat toulousain de Michel Sixou a indiqué à France 3 Midi-Pyrénées qu'il n'intervient pas dans ce dossier tant qu'il n'est qu'à l'état d'enquête préliminaire (ce qui ne permet pas de mise en examen), mais précise que son client subit depuis plusieurs années "une cabale menée contre lui au sein même de l'université Paul Sabatier". 

Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus