Sénatoriales : les résultats en Occitanie

Les grands électeurs renouvellent dimanche la moitié des sièges du Sénat. 9 départements sont concernés cette année en Occitanie. 

Le Sénat Français est installé au Palais du Luxembourg à Paris
Le Sénat Français est installé au Palais du Luxembourg à Paris © AFP
Le renouvellement par moitié du Sénat tous les trois ans se joue à l'échelle du département. Cette année sont concernés les élus de 58 départements de métropole compris. Dans les départements à scrutin majoritaire (où sont élus un ou deux sénateurs), les grands électeurs votent à la préfecture de 08H30 à 11H00 pour le premier tour puis, en cas de second tour, de 15H30 à 17H30. En Occitanie, l'Ariège, l'Aude, l'Aveyron, le Gers, le Tarn et le Tarn-et-Garonne sont concernés. Dans les départements les plus peuplés, avec au moins trois sénateurs, la représentation proportionnelle s'applique, avec un scrutin ouvert de 08H30 à 17H30. C'est le cas pour le Gard, la Haute-Garonne et l'Hérault cette année.

Le vote est obligatoire pour les grands électeurs, sous peine d'une amende de 100 euros. Les représentants des communes constituent 95% du collège électoral. Votent également députés et sénateurs de la circonscription, conseillers régionaux et conseillers départementaux. Les sénateurs sont élus pour un mandat de six ans.

Voici les résultats:

L'Ariège

Election dès le premier tour pour le candidat socialiste, Jean-Jacques Michau. Le maire de la commune de Moulin-Neuf devient sénateur de l'Ariège avec 53 % des grands électeurs.
 

L'Aude 

Le ticket socialiste composé de Gisèle Jourda (65 ans, réélue) et de Sébastien Pla (43 ans, élu) l'emporte dès le 1er tour avec près de 60 %. Ce dernier prend la succession de Roland Courteau. 
 

L'Aveyron

Un second tour n'a pas été utile dans l'Aveyron. Les deux candidats du centre droit, Alain Marc et Jean-Claude Anglars, sont sortis vainqueurs élus dès la mi-journée. Sénateur sortant, Alain Marc obtient 522 voix. De son côté, Jean-Claude Anglars obtient 471 voix et est élu pour la première fois au Palais du Luxembourg.
 

Le Gers

Franck Montaugé, sénateur socialiste sortant, est réélu dès le premier tour avec 427 voix. Egalement sénateur sortant, Le Radical de gauche, Raymond Vall est lui battu d’une voix par le divers droite Alain Duffourg.

La Haute-Garonne

La prime aux sortant dans le département de Haute-Garonne. 4 sénateurs sortants ont conservé leur siège à la chambre haute du Parlement français : Alain Chatillon (LR), Brigitte Micouleau (LR), Pierre Médevielle (LREM), Claude Raynal (PS). Emilienne Poumirol (PS) permet à la gauche de récupérer un poste de sénateur perdu il y a 6 ans.
 

 

Le Tarn

Balle au centre dans le Tarn. Le sénateur sortant Philippe Bonnecarrère est réélu dès le premier tour avec 625 voix. Le député Philippe Folliot (alliance centriste), l'emporte au second tour face à 6 autres candidats. Il passe devant Vincent Garel du PRG avec 8 voix d'écart, soit 299 voix contre 291. Philippe Folliot succède à Thierry Carcenac qui ne s'est pas représenté pour un nouveau mandat. 
   

Le Tarn-et-Garonne

Importante surprise dans le département de Jean-Michel Baylet. Pierre-Antoine Lévi, ancien premier adjoint de Brigitte Barèges à la mairie de Montauban, gagne son siège au Luxembourg d'un voix sur le cancidat du PRG, Jean-Paul Terenne. François Bonhomme, sénateur sortant les Républicains, a lui été largement réélu au 2nd tour.
 

Le Gard

La sénatrice sortante, Vivette Lopez (LR) est réélue. Les autres postes sont attribués à Laurent Burgoa, adjoint au maire de Nîmes, second sur la liste conduite par la sénatrice Vivette Lopez et Denis Bouad, président du Conseil Départemental du Gard (PS).

Hérault

Quatre sièges étaient à pourvoir. Hussein Bourgi (PS) arrive en tête avec 561 voix et 22, 65% des suffrages. Jean-Pierre Grand (LR) sénateur sortant, est réélu comme Henri Cabanel (divers gauche) et Christian Bilhac (divers gauche) est élu.
   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets