Stella et Myriam, originaires de Montpellier et Toulouse, font partie des victimes de l’attaque au Niger

Dimanche 9 août, plusieurs humanitaires de l’ONG Acted ont perdu la vie lors d’une excursion touristique dans la région de Kouré, au Niger. Stella et Myriam, originaires de Montpellier et Toulouse, font partie des victimes.
Le 9 août 2020, 8 personnes perdaient la vie au Niger, dans la zone de Kouré, suite à une attaque meurtrière. Parmi ces victimes, plusieurs salariés de l’ONG française Acted. Le 4x4 du groupe a été retrouvé calciné.
Le 9 août 2020, 8 personnes perdaient la vie au Niger, dans la zone de Kouré, suite à une attaque meurtrière. Parmi ces victimes, plusieurs salariés de l’ONG française Acted. Le 4x4 du groupe a été retrouvé calciné. © BOUREIMA HAMA / AFP
Stella et Myriam avaient plusieurs points communs : toutes les deux originaires de la région Occitanie, elles travaillaient ensemble au sein de l’Organisation Non Gouvernementale (ONG) Acted.

En mission au Niger, elles ont perdu la vie ce dimanche 9 août, lors d’une attaque meurtrière, alors qu’elles participaient à une sortie touristique.

Stella, la Montpelliéraine "engagée"

Stella avait 28 ans et était originaire de Montpellier. Selon Le Parisien, la jeune femme avait suivi des études de marketing avant de passer par l’Institut Bioforce en 2017, un centre de formation et d’orientation professionnelle pour les métiers liés à l’humanitaire. Stella participait à une formation afin de devenir coordinatrice de projet.

Contacté par France 3 Occitanie, Bertrand Quinet, le responsable du centre de formation décrit Stella comme étant une personne "engagée", "la tête sur les épaules".

La communauté des anciens stagiaires et des élèves est choquée.

"Stella, comme tous nos élèves, connaissait les enjeux et les risques de leurs missions puisque nous les abordons lors des formations" ajoute Bertrand Quinet.

En 2019, à sa sortie de l’Institut Bioforce, Stella avait effectué une mission au cœur de l’ONG Oxfam en République centrafricaine. Selon l'AFP, en 2020, elle avait rejoint Reach, un programme d'analyse de données humanitaires lancé par l'ONG Acted et par son organisation soeur, Impact.

Myriam, la Toulousaine "toujours prête à aider les gens"

Myriam travaillait pour l’ONG Acted depuis plus de deux ans, selon Le Parisien. A Paris, en Tunisie, au Tchad et enfin au Niger, où elle a perdu la vie.

Diplômée d’un master en gestion de crise et conflits à l'Université Paris-Dauphine, elle était passée par l’Institut Catholique de Toulouse. L’un de ses anciens camarades, le journaliste Boris Kharlamoff a tenu à lui rendre hommage sur les réseaux sociaux :

Elle était une super camarade de promo à l’ICT (Institut Catholique de Toulouse, ndlr). Myriam, membre de l’ONG Acted a été lâchement assassinée dimanche dernier au Niger. Je garde le souvenir d’une étudiante souriante, toujours prête à aider ses camarades.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
décès faits divers international société sécurité politique attentat terrorisme