Covid-19. Nouvelles restrictions sanitaires dans plusieurs départements d'Occitanie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Neidhardt
Le masque est e nouveau obligatoire en extérieur dans le département du Tarn-et-Garonne (illustration)
Le masque est e nouveau obligatoire en extérieur dans le département du Tarn-et-Garonne (illustration) © PATRICK LEFEVRE / MAXPPP

Face à la dégradation de la situation sanitaire, les préfets de plusieurs départements d'Occitanie mettent en place de nouvelles mesures pour freiner la propagation et la circulation du virus. Notamment le port du masque en extérieur.

Réagir face à la dégradation sanitaire constatée dans le Tarn-et-Garonne. La préfecture a donc pris des mesures fortes pour lutter contre la propagation du virus, notamment du variant Omicron qui s’installe en France. Voici les mesures annoncées. Elles sont applicables jusqu’au 2 février inclus 2022 inclus :

Obligation du port du masque “sur la voie publique pour toute personne de 11 ans et plus. Cela concerne les lieux de regroupement et touche tout le département : marchés de plein vent, les marchés de Noël, les brocantes, les vide-greniers, les ventes au déballage, les fêtes foraines, les abords des gares et des abris bus et les files d’attente. Plus généralement, le port du masque est obligatoire pour toute personne de 11 ans et plus, lorsqu’elle accède à des rassemblements, réunions ou activités organisés sur la voie publique ou dans les lieux ouverts au public créant une concentration de personnes”.

Les grandes communes dans le viseur

Cette obligation s’applique aussi “à proximité immédiate des entrées et des sorties des établissements scolaires ainsi qu’aux abords immédiats des arrêts de transports en commun et de transports scolaires, dans le département du Tarn et Garonne”.

Autre lieux concernés par cette mesure, "les établissements recevant du public (ERP) clos ou ouverts pour les évènements soumis à passe sanitaire dans toutes les communes du département". Les écoles ne sont pas épargnées. Le masque est obligatoire "dans les cours de récréation de tous les établissements scolaires du département à compter de l'école élémentaire, pour tous les personnels et tous les élèves de six ans et plus".

Les grandes communes du département sont particulièrement visées. Ainsi l’obligation du port du masque s’applique tous les jours de 8h00 à minuit dans les communes de Montauban, Castelsarrasin et Moissac.

Circulation virale à un niveau élevé

Pour accompagner ces mesures, la préfecture a également interdit du 31 décembre au 2 janvier inclus, "les regroupements et la consommation d’alcool sur la voie publique et les activités dansantes dans les établissements recevant du public". Ces mesures s’appliquent sur tout le département.

Si la préfecture du Tarn-et-Garonne a pris ces mesures-là, c’est à cause de la situation sanitaire. “Les dernières données épidémiologiques concernant le département de Tarn-et-Garonne affichent une circulation virale à un niveau élevé “ explique t’elle dans un communiqué. “Sur la période du 19/12 au 25/12/2021, Santé publique France indique pour le département de Tarn-et-Garonne un taux d’incidence de 438 pour 100 000 habitants et un taux de positivité à 7,3 %.”.

43 personnes hospitalisés dans le département

Des chiffres confirmées par l’ARS (l’Agence régionale de santé) d’Occitanie. Hier, elle a publié les chiffres en matière d’hospitalisations. Dans le Tarn-et-Garonne, au 28 décembre, 43 personnes étaient hospitalisées suite à une infection au Covid19, dont 12 en soins intensifs.

Face à la progression du virus, d’autres départements pourraient prendre des mesures similaires. C'est le cas du Tarn où des mesures très similaires à celles prises dans le 82 ont été prise par la préfète, Catherine Ferrier.

La Préfecture du Gers a pris le relais et impose également des mesures sanitaires strictes. Elles sont valables jusqu'au 24 janvier inclus. Le port du masque est rendu obligatoire en extérieur,  il demeure obligatoire en extérieur partout dans le département lorsqu’il y a plus de 10 personnes rassemblées, la consommation de boissons alcoolisées est interdite sur la voie publique sauf pour les terrasses extérieures et pour les débits de boissons temporaires.

Pour la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022, les restaurants, bars, débits de boissons, y compris temporaires, notamment dans les établissements recevant du public de type L, pourront rester ouverts jusqu’à 2h00 et non 6h00.

Les nouvelles restrictions se généralisent

Les uns après les autres, les préfets des départements de la région Occitanie font état de nouvelles restrictions.

C'est le cas dans l'Aude où de nouvelles mesures ont été prises. Notamment celle-ci : le port du masque est rendu obligatoire pour les personnes âgées de 11 ans et plus, sur l’ensemble du territoire des communes de Carcassonne, Narbonne, Castelnaudary, Limoux et Lézignan-Corbières jusqu’au 31 janvier 2022 inclus.

Dans le Gard également, où le taux d'incidence enregistré du 19 au 25 décembre était de 722,1 pour 100.000 habitants et la tension hospitalière croissante. Le port
du masque en extérieur est rendu obligatoire dans les centres-villes d’Alès, Bagnols-sur-Cèze, Beaucaire et Nîmes, à compter du vendredi 31 décembre 2021 8 heures jusqu’au 2 février 2022 inclus.

La préfète du Gard a également décidé de reconduire l’arrêté qui rend obligatoire jusqu’au 2 février 2022 inclus le port du masque en extérieur, sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public, pour toute personne de onze ans ou plus, "circulant ou accédant dans des lieux à forte densité de personnes, lorsque la distance interindividuelle ne peut être respectée".

Dans les Hautes-Pyrénées, huit communes sont également concernées par le retour du masque en extérieur à compter du 31 décembre. Il s'agit des villes de plus de 5.000 habitants, à savoir Tarbes, Lourdes, Aureilhan, Bagnères-de-Bigorre, Lannemezan, Bordères-sur-l'Echez, Séméac et Vic-en-Bigorre

Dans ces huit communes des Hautes-Pyrénées, le port du masque redevient obligatoire, "à compter du vendredi 31 décembre, de 8h à 2h, jusqu’au 31 janvier 2022". La préfecture précise qu'en complément de ces nouvelles mesures, les maires des communes de -5 000 habitants peuvent, d’initiative, rendre obligatoire le port du masque sur tout ou partie de la commune, de façon temporaire ou permanente par arrêté. "Certains maires se sont déjà saisis de cette possibilité".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.