• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Golfech : arrêt technique de l'unité n°1 de la centrale pour maintenance

Un réacteur en maintenance, l'autre dont la production a été divisée par trois. / © Christophe Romain France 3
Un réacteur en maintenance, l'autre dont la production a été divisée par trois. / © Christophe Romain France 3

L'unité de production d'électricité n°1 de la centrale de Golfech a été arrêtée dans la nuit du vendredi 30 juin au 1er juillet. Objectif : renouveler le combustible et contrôler l'installation plusieurs semaines durant.

Par Christine Ravier

Opération de maintenance top départ... Dans la nuit du vendredi 30 juin au samedi 1er juillet, l'unité de production n°1 de la centrale nucléaire de Golfech a été arrêtée afin de procéder à un renouvellement d'un tiers du combustible usé et d'effectuer le contrôle et la maintenance du site.


Près de 2000 salariés mobilisés


Ce type de procédue a lieu tous les 18 mois pour chaque unité de production. Il s'agit, pendant plusieurs semaines, de contrôler toutes les installations. 900 intervenants d'une cinquantaine d'entreprises extérieures prêtent main forte aux 760 agents de la centrale et aux 200 salariés des entreprises prestataires habituelles.

Objectif : assurer la sûreté et la disponibilité de l'unité en question. 5000 opérations de maintenance, avec des protocoles précis d'intervention, sont ainsi réalisées. Durant cette période d'intense activité, c'est la deuxième unité de production qui va alimenter le réseau électrique.

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus