INFO FRANCE 3 : plusieurs gardes à vue et une dizaine de résidents d'une maison pour seniors du Tarn-et-Garonne évacuée

Depuis ce mardi matin, une opération de gendarmerie est en cours à la Maison des seniors (Tarn-et-Garonne), dans le cadre d'une enquête préliminaire menée par le parquet de Montauban. Plusieurs personnes sont en garde à vue et une dizaine de résidents devrait être déplacée.

INFO FRANCE 3. Depuis ce mardi 20 juillet, dans la matinée, une opération de gendarmerie est en cours au sein de la Maison des Seniors, à Septfonds dans le Tarn-et-Garonne, dans le cadre d'une enquête préliminaire menée par le parquet de Montauban.
Selon les informations de France 3 Occitanie, plusieurs personnes ont été placées en garde à vue et une dizaine de résidents est actuellement auscultée par un médecin afin d'être placée dans d'autres établissements de la région.

Cette affaire n'est en aucun cas en lien avec l'EHPAD la Résidence Septfontoise, gérée par l'association ASEI, présent également sur la commune de Septfonds.

Suspicions de maltraitance ?

Plusieurs familles ont été surprises d'être directement contactées ce matin par la gendarmerie. L'objet de l'appel : qu'elles viennent récupérer leurs mères ou leurs pères vivant au sein de cette résidence. "Ils m'ont expliqué qu'il fallait que nous venions car l'établissement serait fermé, sans plus d'explications", nous relate l'un des membres d'une famille concernée.

Sur place, ces proches ont appris que la justice enquêterait sur des suspicions de maltraitance. Des éléments que ne confirme pas pour le moment le parquet de Montauban mais qui provoquent la stupeur chez les familles. 

"Ma soeur vient chercher ma mère tous les week-end. Elle va très bien. Nous n'avons rien à dire et elle ne s'en plaint pas", raconte la fille d'une résidente. 

Déjà des démêlés avec la justice dans le passé

L'établissement n'en est pas à sa première confrontation avec la justice. En 2016, la Maison des seniors avait déjà été fermée à la demande de la préfecture. 

Sur les dix personnes accueillies à l'époque, trois avaient été recueillies par leurs familles et sept transférées au centre hospitalier de Montauban. L'évacuation avait effectuée en urgence comme le montre ce reportage de Stéphane Compan, Juliette Meurin et Laurence Boffet, diffusé en juin 2016 au JT de France 3 Occitanie. 

durée de la vidéo: 02 min 10
Septfonds. La maison des séniors évacuée en urgence en 2016

Pour l'avocat des gérants de la Maison des séniors, Me Simon Cohen, cette nouvelle opération judiciaire est "un acharnement et un aveuglement préfectoral" à l'encontre de ses clients.

"Mes clients ont été condamnés en 2019 par le Tribunal de Montauban mais la Cour d'appel de Toulouse les a relaxés en avril dernier reconnaissant qu'ils n'exerçaient pas une activité pour personnes dépendantes nécessitant un agrément. On peut s'étonner de constater que cette nouvelle opération intervient quelques semaines après cette décision".

Me Simon Cohen, avocat des gérants la Maison des seniors.

Une nouvelle fermeture de l'établissement évoquée

Fin mai, une autre résidence de la commune, la  Résidence La Septfontoise, gérée par l'association toulousaine ASEI, a fait parler d’elle dans la presse.

Cinq personnes avaient été interpellées le 31 mai, dans le cadre d’une affaire de détournement financier. L’ancien trésorier de l'ASEI est suspecté d’avoir détourné plus de 500.000 € en six ans, grâce à l’Ehpad dont il avait la gestion.

L'actuelle opération de gendarmerie à la Maison des seniors devrait durer jusqu'au mercredi 21 juillet. A l'issue, la fermeture de l'établissement n'est pas écartée. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers police sécurité retraites économie personnes âgées famille