Tarn et Garonne : détention illicite de chardonnerets élégants, une espèce d'oiseaux protégée

Le chardonneret élégant est un petit oiseau très convoité pour sa beauté et son chant mélodieux. Sa détention à domicile est illégale. Dans le Tarn et Garonne la gendarmerie a saisi chez un particulier un chardonneret élégant et 5 oiseaux hybrides. Un délit passible de 3 ans d’emprisonnement.
Saisie d'un chardonneret élégant et de 5 oiseaux hybrides. dans le Tarn et Garonne
Saisie d'un chardonneret élégant et de 5 oiseaux hybrides. dans le Tarn et Garonne © Jean-Michel Vasseur
Ce vendredi les gendarmes de Nègrepelisse dans le Tarn et Garonne avec les personnels du service départemental de l'office français de la biodiversité ont mené une perquisition chez un particulier. Ils ont co-saisi un chardonneret élégant ainsi que 5 oiseaux hybrides. Une espèce protégée, malheureusement sujette au trafic. Ce petit oiseau se revend sur le marché noir entre 50 et 150 euros. 
Sa détention à domicile est illégale, les auteurs de ce délit sont passibles d’une amende de 150 000 euros et encourent jusqu’à trois ans de prison.
 

Trafic et espèce en déclin

Le chardonneret élégant est un tout petit oiseau au chant gracieux. Son plumage est chatoyant. Avec sa face rouge sang et ses plumes couleur jaune citron sur une aile il est facilement reconnaissable. 
En ce moment si on prête bien l'oreille on peut l'entendre chanter.
 
Chardonneret élégant
Chardonneret élégant © Ernie Janes/Photoshop/Maxppp


C’est malheureusement  une espèce en déclin. En 10 ans sa population a baissé de 30% ; c’est aujourd’hui une espèce protégée ce qui n’empêche pas le trafic.
François Marguet, responsable à Montauban de l’office français de la biodiversité et qui a participé à la perquisition nous explique que "le déclin de ces petits oiseaux sauvages est dû au trafic et aux modifications de son milieu naturel (pollution, agriculture intensive, manque de nourriture)."
Le chardonneret élégant est un oiseau sauvage, les braconniers le prélèvent souvent à l'aide de petits pièges ou directement dans les nids. François Marguet explique "qu'une fois en captivité ces oiseaux sont couplés avec des canaris domestiques pour apporter une plus value sur le chant, on appelle cela des mulets, des hybrides de première génération."
5 oiseaux hybrides ont été saisis chez un particulier à  Nègrepelisse ce vendredi et ils bénéficient du même statut de protection que le chardonneret élégant. 
 

Des moyens plus importants pour venir à bout du trafic

Depuis 2012, les inspecteurs de l'environnement disposent de "prérogatives judiciaires" plus étendues leur permettant d’aller plus loin dans leur enquête. Les agents travaillent en collaboration avec la gendarmerie et peuvent effectuer des perquisitions, mener des auditions, nous précise le responsable de l'office départemental de la biodiversité . Ces oiseaux font l’objet de trafic important, il y a un engouement pour ces petits volatiles qui séduisent des particuliers pour leur beauté et leur chant harmonieux.

Il y a beaucoup d’échanges entre le nord de la France et la Belgique et dans le sud de la France avec l’Espagne. Le trafic est effectivement plus dense dans ces régions, un chardonneret élégant se vend entre 50 et 150 euros, les amateurs organisent même des concours de chant et de beauté.  

rajoute François Marguet


La loi permet aujourd’hui de mieux sanctionner les trafiquants. Détenir ces oiseaux sauvages sans autorisation au domicile est un délit. L’enquête concernant la saisie des oiseaux à Nègrepelisse est toujours en cours ; les 5 hybrides ont été laissés à la garde du détenteur dans l’attente d'une décision de justice.
Le Chardonneret élégant a quant à lui été remis en liberté, il pourra chanter à nouveau à tue-tête sans contrainte et voler à tire d’aile.
L’affaire sera jugée devant le tribunal correctionnel de Montauban, les auteurs risquent jusqu’à 3 ans d’emprisonnement assorti d’une amende de 150 000 euros, de quoi dissuader les amateurs de ces charmants oiseaux sauvages.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société environnement nature