• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Albi : la justice confirme l'arrêté anti-prostitution

Une prostituée à Toulouse. / © REMY GABALDA / AFP
Une prostituée à Toulouse. / © REMY GABALDA / AFP

Le tribunal administratif a rejeté la demande de suspension de l'arrêté municipal anti-prostitution pris pour le quartier de la Gare à Albi. C'est un syndicat des travailleurs du sexe qui avait attaqué cet arrêté.    

Par Fabrice Valery

Le tribunal administratif a rejeté la demande de suspension de l'arrêté  anti-prostitution de la ville d'Albi qui avait été introduite devant la justice adminnistrative par le syndicat du travail sexuel (STRASS). 

La ville d'Albi, dans un communiqué, se félicite de cette décision de justice qui confirme "le droit d'appliquer l'arrêté du maire" (Divers droite) Philippe Bonnecarrère. 

L'arrêté anti-prostitution avait été pris par la ville en décembre dernier, à la suite de plaintes de riverains du quartier de la Gare qui trouvaient que le nombre de prostituées était en augmentation et, se plaignant du bruit, avaient lancé une pétition. 

Sur le même sujet

Perpignan : création d'une cellule anti-drogue pour renforcer la lutte contre le trafic de stupéfiants

Les + Lus