Albi : la meurtrière de l'institutrice bientôt déclarée irresponsable pénalement ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Valery
L'hommage à l'enseignante en juillet 2014
L'hommage à l'enseignante en juillet 2014 © MaxPPP

La Chambre de l'Instruction près la Cour d'appel de Toulouse a examiné ce jeudi 30 mars le dossier de la mère d'élève, qui avait mortellement poignardée Fabienne Terral-Calmels. On se dirige vers une irresponsabilité pénale. Il n'y aurait donc pas de procès devant les assises du Tarn. 

La meurtrière de Fabienne Terral-Calmels, institutrice à l'école Edouard Herriot d'Albi, pourrait ne pas être jugée par une cour d'assises. La Chambre de l'Instruction près la Cour d'Appel de Toulouse a examiné son cas ce jeudi 29 mars et pourrait, au terme du délibéré, la déclarer irresponsable de ses actes.

Le 4 juillet 2014, cette mère de famille avait poignarder l'enseignante de sa fille devant l'école. L'institutrice n'avait pas survécu à ses blessures. Au coeur de l'été, ce drame avait suscité une image émotion à Albi, dans la région et dans toute la communauté éducative en France. 

Devant la Chambre de l'Instruction, l'avocat de la famille de la victime a demandé qu'un procès ait lieu. Que l'on sache pourquoi cette femme a poignardé l'enseignante.

Mais le passé psychiatrique de la mère de l'élève et les expertises des spécialistes qui l'ont examiné, devraient, sauf surprise, conduire les magistrats a déclaré l'irresponsabilité pénale de la meurtrière et son placement définitif en unité psychiatrique. 

La Chambre de l'instruction a mis sa décision en délibéré au 3 mai prochain. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.