La Mappa mundi d'Albi inscrite au registre international mémoire du Monde de l'Unesco

La Mappa Mundi est une très ancienne carte du monde conservée à Albi. Un petit bijou que l'Unesco vient d'inscrire au registre international Mémoire du monde. Une nouvelle reconnaissance pour la ville tarnaise déjà classée au patrimoine mondial.

La carte se trouve dans un manuscrit du VIIIème siècle qui aurait servi à l'enseignement.
La carte se trouve dans un manuscrit du VIIIème siècle qui aurait servi à l'enseignement. © Sirine Tijani/France 3 Tarn
La Mappa mundi est un véritable trésor. Que vient de reconnaître l'Unesco en inscrivant le précieux document au registre international Mémoire du Monde à l'issue de la 12ème réunion du Comité consultatif international du programme Mémoire du monde qui s'est déroulé à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis.

Propriété de l'Etat français depuis la Révolution, la Mappa mundi est conservée dans le fonds ancien de la médiathèque Pierre-Almaric d'Albi. C'est une représentation unique du monde datant du VIIIème siècle, un manuscrit qui aurait servi à l'enseignement. Elle représente 25 pays sur 3 continents.

Cette inscription de La Mappa Mundi d'Albi intervient 5 ans après l'inscription de la Cité épiscopale d'Albi au Patrimoine Mondial de l'Humanité.

La France a aussi bénéficié à cette occasion de l'inscription sur ce registre des archives de Louis Pasteur, parmi un total de 47 nouveaux éléments. Une autre inscription cette année sur le Régistre, le massacre de Nankin (Chine), commis par l'armée impériale japonaise en 1937, a suscité une vive réaction du Japon qui a jugé cette décision "extrêmement regrettable".

Le Régistre de la Mémoire du monde comprend désormais 348 documents et un ensemble de documents de tous les continents, précise l'Unesco sur son site.
Le programme mémoire du monde de l'UNESCO a pour but de :
- Faciliter la conservation du patrimoine documentaire mondial avec les techniques les mieux appropriées, par une aide pratique directe, la diffusion de conseils et d'information, et l'incitation à la formation, ainsi que par la mise en relation des bailleurs de fonds avec les projets d'actualité appropriés.
- Aider à assurer un accès universel au patrimoine documentaire. Par exemple en encourageant la production de copies numérisées et de catalogues disponibles sur Internet,  ou en publiant et en diffusant livres, CD, DVD et autres produits aussi largement et équitablement que possible. 
- Mieux faire prendre conscience, partout dans le monde, de l'existence et de l'intérêt du patrimoine documentaire. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture